TUNISIE
12/03/2016 08h:57 CET | Actualisé 14/03/2016 06h:38 CET

Contre le terrorisme, les Tunisiens encouragés à verser un peu de leur salaire

رئيس الجمهورية يتبرع بشهر عمل لفائدة صندوق مكافحة الارهاب

توجّه صباح اليوم السبت 12 مارس 2016 رئيس الجمهورية الباجي قايد السبسي لمركز البريد شارع الحبيب ثامر وسط العاصمة حيث قام بالتبرّع بشهر عمل لفائدة صندوق مكافحة الارهاب كمساهمة رمزيّة لدعم المؤسستين الأمنية والعسكرية.ودعا رئيس الجمهورية كل التونسيين داخل وخارج أرض الوطن لدعم مجهودات الدولة في حربها على الارهاب مشيدا بتضحيات وبطولات أهالي منطقة بن قردان خاصة والجنوب عامة في الوقوف إلى جانب قواتنا الأمنية والعسكريّة للتصدّي للمحاولات الجبانة لاستهداف مراكز السيادة والنيل من أمن واستقرار المواطنين.

Posté par ‎Présidence Tunisie رئاسة الجمهورية التونسية‎ sur samedi 12 mars 2016

ANTITERRORISME - Le président de la République Béji Caïd Essebsi s'est rendu ce samedi 12 mars dans le bureau de la Poste centrale de Tunis afin de reverser un mois de salaire au Fonds national de lutte contre le terrorisme, a indiqué le porte-parole de la présidence de la République sur Twitter. Depuis un décret de juillet 2015, le salaire brut du chef de l'Etat est de 10.000 dinars, auquel s'ajoute une prime de 7.000 dinars. Dans la vidéo publiée par la présidence de la République, on peut voir le chef de l'Etat faire sa donation, puis déclarer à un petit groupe d'hommes le saluant: "On compte sur vous...nous sommes en train de lutter".

L'opération fait suite à l'annonce la veille par la Poste du don d'une journée de travail à ce même fonds, ainsi que la mise en place d'un compte postal permettant à chacun de réaliser un don au fonds:

Houcine Abassi, le secrétaire général du syndicat UGTT, avait également signé vendredi au nom du bureau exécutif du syndicat un appel à donner le salaire d'une journée de travail. Cette initiative sera proposée aux cadres du syndicat qui statueront dessus et sur les moyens de sa mise en oeuvre.

Problème: le fonds national de lutte contre le terrorisme devait être créé en novembre dernier, selon des médias et la présidence de la République. Le ministre des Finances Slim Chaker avait déclaré que l'Etat avait attribué à ce fonds 5 millions de dinars. Déjà, un compte postal avait été ouvert pour permettre les donations volontaires de citoyens et d'entreprises.

Toutefois, ni le budget ni les statuts de ce Fonds, censés être précisés par décret, ne sont toujours publiés sur le Journal officiel de la République de Tunisie. Mardi dernier, soit le lendemain de l'assaut terroriste sur la ville de Ben Guerdane, les députés ont d'ailleurs demandé l'activation du fonds antiterroriste.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.