MAROC
11/03/2016 13h:37 CET | Actualisé 11/03/2016 14h:46 CET

Le Maroc en "situation très critique" face au dopage selon l'Association internationale des fédérations d'athlétisme

Le Maroc en "situation très critique" face au dopage selon l'Association internationale des fédérations d'athlétisme
Shutterstock / baitong333
Le Maroc en "situation très critique" face au dopage selon l'Association internationale des fédérations d'athlétisme

DOPAGE - Le Maroc est sur le radar de l'Association Internationale des Fédérations d'Athlétisme (IAAF) en ce qui concerne le dopage. Lors d'une réunion de l'organisation sportive qui se tient actuellement à Monaco, le royaume ainsi que l'Ethiopie, le Kenya, l'Ukraine et le Bélarus ont été épinglés au sujet de leur programme anti-dopage.

"L'IAAF estime la situation de ces pays très critique à différents degrés", a déclaré Sebastian Coe, le président de l'IAAF. "Il n'y a pas de sanctions immédiates, il s'agit juste d'un sérieux rappel à l'ordre".

Si le Maroc ne fait pas encore l'objet de surveillance dans ce domaine, les programmes anti-dopage du Kenya, de l'Ukraine et du Belarus ont été placés sous la garde de l'IAAF.

Plusieurs cas de dopage ont déjà entaché le sport marocain. En 2004 l'haltérophile Wafa Ammouri avait été contrôlé positif aux stéroïdes anabolisants lors des jeux olympiques d'Athènes tandis qu'en 2012 le coureur de fond Amine Laâlou avait été exclu des JO de Londres pour dopage.

LIRE AUSSI:Athlétisme: Rabat, première ville africaine à accueillir la Diamond League

Galerie photo Ces athlètes marocains qui ont marqué l'histoire Voyez les images