MAROC
10/03/2016 11h:24 CET

Français radicalisé arrêté à Fès: Le Maroc n'a pas été avisé par la France

Français radicalisé arrêté à Fès: Le Maroc n'a pas été avisé par la France
Français radicalisé arrêté à Fès: Le Maroc n'a pas été avisé par la France

SÉCURITÉ - Les services de sécurité marocains n'ont pas été avisés par leur homologues français au sujet du ressortissant français radicalisé appréhendé à son arrivée récemment à l'aéroport de Fès, indique l'agence MAP qui cite une source autorisée.

Le prévenu, un ancien militaire français devenu adepte d'idées extrémistes, a été arrêté dimanche 6 mars à son arrivée à l'aéroport en provenance de Nantes en France, car il était fiché par les services marocains, précise la même source.

Un arsenal d'armes blanches et une petit bonbonne de gaz ont été découverts dans ses bagages lors de son contrôle à l'aéroport de Fès. L'homme, un ancien militaire âgé de 32 ans, avait fait l'objet d'un signalement en 2013 en France après une mission à Djibouti en 2008 où il avait montré des signes de radicalisation, selon la police française.

Il s'était ensuite affirmé comme "le leader d'un groupe de musulmans radicalisés" dans la ville d'Angers où il vivait, organisant "des entraînements de type paramilitaire", dont l'un quelques jours seulement après les attentats de Paris survenus le 13 novembre, indique l'AFP, qui cite les services de renseignement français.

Au printemps 2015, il avait décidé de s'installer au Maroc, à Sefrou, avec sa femme et sa fille, avant de revenir en France "pour régler des formalités administratives et personnelles".

Toujours selon les services de renseignement, il représentait "une référence en matière de pratique religieuse fondamentaliste auprès de la mouvance radicale musulmane" à Angers, et "visitait régulièrement un détenu de la maison d'arrêt qui avait fait part de son projet de partir pour la Syrie".

LIRE AUSSI:

Galerie photo Qu'est-ce que l'Etat islamique? Voyez les images