MAROC
07/03/2016 08h:32 CET | Actualisé 07/03/2016 08h:34 CET

Une programme pour la prévention du djihadisme à Sebta et Mellila

DR

ESPAGNE - Faire de la prévention dès le plus jeune âge pour empêcher la radicalisation religieuse. C'est l'objectif de la stratégie que compte mettre en place l’université Camilo José Cela dans certaines écoles espagnoles. La presse espagnole explique que cette initiative se base sur une éducation socio-émotionnelle. L'établissement pense que la gestion émotionnelle serait une moyen préventif efficace pour empêcher la radicalisation. L'université a également pour objectif d'établir le profil type d'un jeune qui serait susceptible de faire une recrue pour les groupes terroristes.

L'université prévoit de mettre en place ce programme dans des écoles de Sebta, Melilla, Madrid et Barcelone. Les villes espagnoles étant considérées comme des foyers du djihadisme en Espagne. Leur situation géographique en ferait des zones à risque selon la presse ibérique, qui, citant les chiffres du ministère de l'Intérieur espagnol, rappelle que 24% des musulmans espagnols partis en Syrie seraient originaires de Sebta.

Le 23 février, le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) avait démantelé, en coopération avec les autorités espagnoles, une cellule installée dans le nord du Maroc, notamment dans la région de Nador mais aussi dans l'enclave espagnole de Sebta.

Selon une étude du think-tank espagnol Real Instituto Elcano, rendue publique en novembre 2015, 75,8% des détenus djihadistes espagnols sont natifs de Sebta et de Melilia.

LIRE AUSSI:
  • La cellule terroriste démantelée à El Jadida avait prévu des attaques à l'aide d'armes biologiques
  • La cellule terroriste démantelée le 18 février détenait des "armes biologiques dangereuses"

Galerie photo Qu'est-ce que l'Etat islamique? Voyez les images