ALGÉRIE
03/03/2016 06h:30 CET | Actualisé 03/03/2016 06h:55 CET

Après les affrontements de Ouargla, 700 migrants subsahariens transférés à Tamanrasset (Wali)

Twitter

20 personnes, dont 8 migrants, ont été blessées mercredi après-midi dans des affrontements entre des habitants de la localité de Saïd Otba (Ouargla) et des réfugiés subsahariens, qui ont éclaté suite au meurtre d'un jeune homme, poignardé par un ressortissant nigérien.

Suite à ces affrontements, près de 700 ressortissants seront transférés au centre d'accueil de la wilaya de Tamanrasset , a annoncé ce jeudi matin le wali de Ouargla, relayé par le quotidien arabophoneEl Khabar.

La victime, un dénommé B.A âgé de 26 ans, a été tué par un ressortissant nigérien de 22 ans, qui est entré par effraction dans le domicile d'un voisin, rapportait hier le quotidien francophone El Watan. La femme de ménage du domicile a ensuite aperçu cet homme, demandant immédiatement secours à ses voisins.

La victime était la première arrivée et tentait d'enfermer le ressortissant nigérien dans la chambre, quand ce dernier le poignarde à la poitrine et à la mâchoire, avant de prendre la fuite par une fenêtre, d'où il était entré. B.A a succombé à ses graves blessures durant son évacuation aux urgences de l'hôpital Mohamed Boudiaf.

Quant à l'agresseur, il a été arrêté par les services de sécurité après un ratissage de la zone sur 12 kilomètres à la ronde. "Il se cachait dans les dunes surplombant le centre d’enfouissement technique de Bamendil", relaie le quotidien francophone, qui précise que l'agresseur avait en sa possession quatre téléphones portables et l’étui du poignard artisanal qui lui a servi d’arme du crime.

La même source a rajouté que des affrontements ont alors éclatés entre les habitants de Saïd Otba et les ressortissants subsahariens résidant dans le centre d'accueil.

700 migrants transférés vers Tamenrasset

Des migrants qui se trouvaient alors à l'extérieur du centre d'accueil ont été agressés par des jeunes de la localité, en guise de représailles. Quelque 300 habitants de Saïd Otba ont par la suite encerclé le centre d'accueil de réfugiés, avant l'intervention des gendarmes pour les dissiper.

Des faits survenus au moment même où une commission wilayale de sécurité s'était réunie sous la présidence du wali de Ouargla.

qsdsq

Ce dernier a d'ailleurs annoncé ce jeudi 03 mars que plus de 700 migrants subsahariens seront transférés de cette wilaya au centre d'accueil de Tamanrasset , en attendant leur extradition à leurs pays.

Une décision alimentée par la crainte de représailles de la part des habitants de la localité Saïd Otba, où une très vive tension régnait mercredi, a rapporté la même source.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.