TUNISIE
02/03/2016 13h:24 CET | Actualisé 02/03/2016 15h:12 CET

Tunisie: Le gouvernement tunisien espére le lancement de la 4G cet été

Alamy

Les trois opérateurs de téléphonie déjà présents en Tunisie ont décroché mercredi les appels d'offres pour le déploiement du très haut débit mobile (4G) dans le pays, pour un montant total de plus de 200 millions d'euros.

La filiale tunisienne de l'opérateur qatari Ooredoo a présenté l'offre la plus haute, d'un montant de 160 millions de dinars tunisiens, soit environ 72 millions d'euros, a indiqué le ministère tunisien des Technologies et de la Communication.

Orange Tunisie, filiale du groupe français Orange, suit avec une offre de 156,3 millions de dinars (70,44 millions d'euros). L'opérateur national historique, Tunisie Telecom, s'est contenté de 155,1 millions de dinars (69,9 millions d'euros), soit juste au-dessus du prix plancher, qui avait été fixé à 150 millions de dinars.

Chaque opérateur devait exprimer sa préférence pour deux lots et Ooredoo Tunisie, étant le mieux-disant, bénéficiera de la priorité dans ses choix, a précisé à l'AFP le ministère.

La signature des conventions est désormais programmée d'ici la fin du mois, le gouvernement tunisien espérant un lancement officiel du projet à compter de l'été.

Les opérateurs disposeront d'une année pour assurer la couverture d'au moins 20% du territoire de chaque gouvernorat.

Parmi les mesures imposées par le cahier des charges figurent également l'obligation de favoriser les zones du centre du pays, historiquement délaissées au profit des régions côtières.

Le déploiement de la 4G constitue un défi de taille pour la Tunisie, qui compte 465.000 foyers abonnés à l'ADSL sur 2,6 millions, et surtout plus de six millions d'abonnés à l'internet mobile pour un total de 11 millions d'habitants.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.