MAROC
02/03/2016 14h:53 CET | Actualisé 02/03/2016 14h:53 CET

Le Maroc est toujours un exportateur majeur de cannabis

Le Maroc est toujours un exportateur majeur de cannabis
van_mij/Flickr
Le Maroc est toujours un exportateur majeur de cannabis

DROGUES - Sans grande surprise, l'édition 2015 du rapport de l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) informe que le Maroc est toujours un des plus importants exportateurs de résine de cannabis dans le monde. Ces dix dernières années, le royaume faisait partie des trois pays les plus fréquemment cités comme source ou zone de transit de la résine saisie dans le monde.

Le Maroc reste également un des principaux fournisseurs du marché européen en résine de cannabis. Deux tiers des saisies qui ont eu lieu en Europe en 2013 ont été faites en Espagne, porte d'entrée de la drogue marocaine sur le vieux continent.

Moins de cannabis... Mais un produit plus puissant

L'OICS note que les actions du gouvernement marocain ont contribué à faire baisser la superficie des cultures de cannabis. Les autorités du pays ont déclaré une superficie de 47.196 hectares de cultures en 2013, soit 9.2% de moins qu'en 2012. Selon l'organisme, le cap des 34.000 hectares est atteignable d'ici 2020.

Par conséquent, la production de résine a été moins importante au Maroc ces dernières années. Les saisies déclarées étaient de 137 tonnes en 2012, puis de 107 tonnes en 2013, pour baisser à 70 tonnes environ en 2014. Il est toutefois signalé que la concentration dans le cannabis marocain de tétrahydrocannabinol (THC), la principale substance à effets psychotropes du produit, était plus importante qu'auparavant.

En matières de lutte contre le trafic et la consommation de drogues, le pays a connu des avancées. Ces deux dernières années, le Maroc a étendu son plan d’action national contre la toxicomanie en créant de nouveaux centres de traitement. De nouveaux programmes de substitution aux opiacés ont été lancés et le premier programme de ce type en milieu carcéral a été adopté.

L'OICS souligne donc les efforts du gouvernement marocain mais "engage les autorités à poursuivre leur action".

La cocaïne brésilienne transite de plus en plus par le Maroc

Le trafic de cocaïne est globalement en hausse à l'échelle mondiale, et le Maroc n'échappe pas à cette tendance. En 2014, 570 kg de cocaïne ont été saisis au Maroc. A ce propos, l'OICS note que "le pays voit à présent apparaître un trafic de cocaïne, qui est transportée en contrebande à bord de vols commerciaux en provenance du Brésil et transite par l’Afrique de l’Ouest et le Maroc, d’où elle rejoint l’Europe".

Les saisies d'héroïne restent quant à elle quasi inexistantes. En 2014, les quantités déclarées par les autorités marocaines ne dépassaient pas les 10 kg.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Légalisation du cannabis: Pour ou Contre? Voyez les images