MAROC
01/03/2016 11h:08 CET | Actualisé 01/03/2016 11h:08 CET

Tourisme religieux: Fès se tourne vers l'Afrique de l'Ouest

Tourisme religieux: Fès se tourne vers l'Afrique de l'Ouest
DR
Tourisme religieux: Fès se tourne vers l'Afrique de l'Ouest

PARTENARIAT – Tourisme et religion, un tandem qui roule? L’Office national marocain du tourisme (ONMT) en a fait le pari. Abderrafie Zouitene, président de l’établissement public, a procédé mercredi 25 février à Dakar à la signature d’un mémorandum d'entente avec les représentants des familles religieuses Tidianes Sy, Niasse, Tall et Ba.

Un partenariat qui vise à développer le tourisme culturel et religieux au départ du Sénégal et, plus largement, de la région de l’Afrique de l’Ouest. "Le Maroc et le Sénégal entretiennent des relations exemplaires ancrées dans l’histoire et partagent, sur le plan religieux, une même conception d’un islam tolérant, ouvert et très pacifique", a déclaré Abderrafie Zouitene à la MAP.

A la croisée de la spiritualité musulmane et de la science religieuse, la ville de Fès devrait prendre part à la concrétisation de ce partenariat. Le président de l’ONMT ambitionne en effet d’ériger la cité fassie, capitale culturelle et spirituelle du royaume, en un "véritable lieu de pèlerinage pour la confrérie tijane".

Cette communauté (environ 300 millions de fidèles en Afrique), qui se rend fréquemment à Fès pour se recueillir sur la tombe de son maître spirituel, Sidi Ahmed Tijani, figure en effet dans le viseur des opérateurs touristiques de la 3e ville du Maroc.

Le projet de lancement d’un vol direct Fès-Dakar, éventuellement chapeauté par la RAM, a aussi été évoqué. Les prix d'avion resteraient "au même niveau que ceux pratiqués pour le même temps de vol entre le Maroc et l’Europe".

En février 2014, l’ONMT avait déjà fleuré l’aubaine suscitée par le tourisme religieux lors du Salon international du tourisme d’Abidjan (SITA). Driss Benhima, ancien président-directeur général (PDG) de la RAM, avait signé deux conventions; l’une avec la Tariqa Tijania ivoirienne et l’autre avec le Conseil fédéral national des adeptes de la Tariqa Tijania du Mali, selon l’Economiste.

Des mesures censées faciliter les tarifs et l’accès au transport aérien entre Fès et Abidjan avaient également été contractées.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Les plus belles mosquées du Maroc Voyez les images