TUNISIE
01/03/2016 14h:39 CET | Actualisé 02/03/2016 09h:16 CET

Un groupe allemand fait la promotion de la Tunisie dans une chanson dédiée à la ville de Tunis

TOURISME - Et si le buzz de la semaine nous venait d'Allemagne?

Le groupe berlinois "Beste Lumpen" en duo avec Kofi, a décidé de rendre hommage à la Tunisie dans une de leur chanson intitulée "Tunis" dont clip a été dévoilé au public mardi 1 mars.

Des images de La Marsa, d'Ennaser, de La Goulette, de la Médina ou encore de Carthage défilent tout au long du clip, montrant le quotidien des tunisiens, évitant sciemment ou non de tomber dans les clichés touristiques généralement promus.

La chanson parle de la qualité de la vie pour des "vacanciers" en Tunisie, non cette fois-ci sans clichés: "Grass' mat, on commence midi par la plage, l'après-midi on bouge, le soir on le passe au bar", peut-on lire dans les sous-titres du clip en langue française.

Reprenant certains mots tunisiens dans leur chanson comme "khouya" (mon frère) et vantant le mode de vie tunisien, leur refrain reprend en choeur "Tunis-Tunis-Tunis, ils ne font pas que parler, ces 'khouyas' agissent".

Contacté par le HuffPost Tunisie, Jonas Lumpe (alias Beste Lumpen) et Christian Stehr (alias Kofi) affirment qu'au départ, ce clip n'était pas destiné à avoir autant de succès: "À la base nous n'avons pas pensé à un message particulier puisque nous avons réalisé cet enregistrement à titre personnel et non pas pour une large audience."

Christian Stehr, alias Kofi, travaille à Tunis à la Goethe-Institut. Son ami Jonas, vient souvent lui rendre visite en Tunisie et a "adoré ses séjours". Tous deux musiciens, ils voulaient au départ simplement laisser s'exprimer leur ressenti: "Nous faisons tous les deux de la musique et nous voulions juste enregistrer quelque chose sur place. Le thème 'Tunis' était trouvé facilement, parce que c'est ville passionnante et intéressante. Nous avons pensé à tourner un clip simplement pour en garder le souvenir."

Tout ce qui était attendu par les musiciens allemands était de "communiquer le plaisir que nous avons eu à Tunis" affirment-ils avant d'ajouter: "Où que l'on soit allé, les gens autour de nous ont été accueillants, bienveillants et ont fait de cette expérience une merveille."

Pour eux, le fait d'éviter les lieux touristiques était un choix: "À l’époque du tournage Kofi habitait à Bab Laquess et c'est pour cela que nous étions souvent dans le quartier. Les gens dans ce quartier sont vraiment magnifiques et chaleureux et c’était très important pour nous de capter cette atmosphère ouverte et agréable. Nous voulons montrer le 'vrai' Tunis sans montrer les lieux standards des cartes postales pour montrer qu'on peut passer des moments sympas partout."

Une nouvelle promotion pour la Tunisie, cette fois dans le pays de Goethe.

Pas une première

Car ce n'est pas la première fois que des figures internationales de la chanson ou dans leurs pays, font la promotion de la Tunisie à travers leurs clips. La star de l'afro-soul Low Deep T avait déjà montré les charmes de la Tunisie dans le clip de sa chanson "Got 2 find Love".

Après les attentats du Bardo, une chanteuse polonaise, Sabina Jeszka, a tourné son clip au pays entre Hammamet et Sidi Bou Saïd affirmant vouloir promouvoir le tourisme en Tunisie: "Les tragédies se passent partout dans le monde, et cela ne veut pas dire qu'il ne faut plus y aller", avait-elle déclaré à un journal polonais.

LIRE AUSSI: Quand un clip de Low Deep T, star internationale de l'afro soul, fait le buzz en Tunisie (VIDÉO)

Musique: Quand un clip de Sabina Jeszka, star en Pologne, veut redorer l'image de la Tunisie après l'attentat (VIDÉO)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.