MAROC
01/03/2016 05h:58 CET | Actualisé 01/03/2016 06h:08 CET

Zina Daoudia s'intéresse à la polémique "jouj frank" dans son nouveau clip

MUSIQUE - Très attendu, le successeur de "3tini Saki" est désormais en ligne. Après un an d'attente, Zina Daoudia revient avec un nouveau clip publié le 29 février, intitulé "100tiha".

Dans un environnement surcoloré, l'icône du chaâbi convertie à la pop s'essaie pour la première fois à la chorégraphie et mène un discours subtilement politique. Faisant référence à la polémique "Jouj frank" à travers des danseurs qui brandissent des pancartes exigeant "deux francs pour chaque citoyen", Zina Daoudia chante "Les escrocs et les menteurs, c'est tout ce qu'on a aujourd'hui". Pour rappel, Charafat Afilal était la cible d'un bad buzz suite à ses propos sur les retraites de parlementaires qu'elle qualifiait de "deux francs".

zina

Musicalement, le titre auto-produit par Daoudia et composé par Jalal El Hamdaoui fait inévitablement penser à "Lm3allem" de Saad Lamjarred. Car depuis la sortie du hit du jeune artiste aux centaines de millions de vues sur Youtube, plusieurs artistes n'ont pas hésité à reprendre les ingrédients de son succès, aspirant à réaliser des records pareils. Zina Daoudia n'oublie pas pour autant le registre chaâbi qu'elle mêle subtilement aux sonorités électroniques.

Fera-t-elle aussi bien que "3tini Saki", aux 25 millions de vues? La diva du chaâbi est bien partie pour réitérer le succès. En 12 heures, pas moins de 150.000 personnes ont visionné son dernier clip.

Galerie photo Les 15 clips marocains les plus regardés sur YouTube en 2015 Voyez les images

LIRE AUSSI:La chanteuse Zina Daoudia répond à ses détracteurs