MAROC
26/02/2016 12h:21 CET | Actualisé 26/02/2016 12h:22 CET

Le Maroc lance une plate-forme géolocalisée pour faciliter l'accès aux services publics

Un pas de plus pour le Maroc vers la numérisation des services publics
Idarati Map/
Un pas de plus pour le Maroc vers la numérisation des services publics

ADMINISTRATION - L'administration marocaine poursuit son chantier de numérisation de ses services. Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et le ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration ont lancé, ce vendredi 26 février, le portail map.service-public.ma et l'application mobile Idarati-Maps.

L'idée du projet? Fournir une plate-forme géolocalisée, web et mobile, aux utilisateurs marocains, afin qu'ils puissent avoir accès à la localisation exacte des 14.000 services publics dans l'ensemble du territoire national et disposer des informations nécessaires relatives aux procédures administratives.

Ce portail "s'inscrit dans le cadre de la nouvelle vision du gouvernement pour la mise en oeuvre de la gouvernance électronique", a souligné Moubdii lors de la cérémonie de lancement. Le Maroc n'est, en effet, pas à son premier essai. Plusieurs applications mobiles ont été lancées par l'Etat afin de faciliter l'accès en ligne aux services administratifs.

Les avancées administratives du Maroc en matière d'outils numériques commencent d'ailleurs à payer. Le pays a été doublement récompensé pour ses efforts lors de la quatrième édition du World Government Summit qui s'est tenue du 8 au 10 février à Dubaï aux Emirats arabes unis.

Le royaume a en effet obtenu le prix de la meilleure application dédiée au secteur de la santé dans le monde arabe pour l'application Mawiidi, qui permet de prendre rendez-vous en ligne dans les différents centres hospitaliers du royaume. Il a également raflé le prix de l'application dédiée aux infrastructures dans le monde arabes avec la plate-forme Autoroutes du Maroc.

Galerie photo Ces applications 100% marocaines dont vous ne pourrez plus vous passer Voyez les images

LIRE AUSSI: