TUNISIE
25/02/2016 08h:57 CET | Actualisé 25/02/2016 12h:17 CET

Tunisie: À l'Ariana, des médecins forment un groupe de musique au sein d'un hôpital pour aider les patients

social media

A l'Ariana, un groupe de médecins a créé un groupe de musique formé essentiellement d'amateurs faisant partie du corps médical et paramédical de l'hôpital Abderrahmane Mami.

Le but de cette initiative est de créer une atmosphère joyeuse et sereine entre le médecin et le malade.

Service d'oncologie hopital abd rahman mami#groupe_alamelDr Hamouda BoussenLa medecine est aussi un art

Posted by Anass Zouhair on Sunday, February 21, 2016

Le groupe de musique "Amal"

Cette initiative originale, lancée par le professeur Hammouda Bousen, président du service d'Oncologie médicale de l'hôpital, combine l'aspect humain et artistique.

"Je me suis inspiré de l'un de mes étudiants en médecine qui a apporté un jour son violon et a joué dans l'un des couloirs de l'hôpital. J'ai apprécié l'idée et je me suis dit qu'il fallait monter un vrai groupe de musique pour aider les malades à dépasser leurs douleurs et casser la barrière de la peur qui existe entre le médecin et le patient" a déclaré Bousen contacté par le Huffpost Arabi.

D'anciens malades rétablis se joignent au groupe

Le docteur Bousen affectionne particulièrement le chant et les tonalités orientales. Il explique qu'il a été soutenu par ses collègues et d'anciens malades atteints du cancer, complètement guéris. Ces derniers viennent souvent participer aux représentations musicales dans les couloirs de "leur hôpital".

Hamouda Bousen a exprimé son espoir de généraliser l'activité de ce groupe de musique dans tous les hôpitaux de la capitale, dans les mois qui viennent, d'autant plus que l'expérience a démontré son efficacité pour alléger les maux des patients qui suivent une chimiothérapie.

"Nous avons contacté un groupe de musiciennes, de l'Association Artistes Maghrébines (AAM) qui est prêt à venir soutenir notre action" a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Hamouda Bousen participe parallèlement aux activités de l'Association de Formation et de Sensibilisation à l’Oncologie Multidisciplinaire de l’Ariana (AFSOMA), au sein du service d'oncologie de l'hôpital Abdel Rahmen Mami.

"J'espère que cette initiative participera à changer l'image lugubre que se fait le malade des pratiques du cadre médical et paramédical dans les hôpitaux publics en Tunisie, une image liée au dénigrement des malades et la maltraitance de la part des médecins et des infirmiers", a conclu le docteur.

La santé mentale du patient est une partie du traitement

Ons Zouhair un étudiant de nationalité marocaine, en troisième année de la faculté de médecine de Tunis, s'est joint à l'initiative humanitaire à la demande de son professeur Hamouda Bousen. Il a exprimé son bonheur d'échanger ces moments où il y a parallèlement à l'activité artistique, une distribution de pâtisseries et de boissons que partagent les médecins avec les malades.

Le métier de médecin ne se limite pas aux soins administrés mais inclut la santé mentale du patient et de ses conditions de vie à l'hôpital.

Cet article a été traduit de la version arabe le Huffpost Arabi, de l'arabe au français.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.