TUNISIE
24/02/2016 08h:15 CET | Actualisé 24/02/2016 10h:31 CET

Découverte de la robe Tarkhan, plus vieille robe au monde dans un cimetière en Égypte

Petrie Museum

À première vue, il s'agit d'une simple robe ancienne en lambeau. Réellement, la robe Tarkhan est l'un des plus anciens vêtements "tissés" découverts en Égypte. Elle daterait d'une période qui serait entre 3483 et 3102 avant Jésus-Christ. Selon les tests de radiocarbone effectués par l'Université d'Oxford, elle pourrait même dater de la première Dynastie égyptienne, à la fin du quatrième millénaire avant notre ère.

Découverte à Tarkhan, "cimetière à 50km du Caire", elle a été identifiée en 1977 par le département de Conservation des textiles du Musée Victoria & Albert, lors de "l'analyse d'une pile de linges".

Dans un article publié par le Petrie Museum, là où la robe est conservée, Alice Stevenson, conservatrice au musée, explique que si "la survie de tissus hautement périssables est exceptionnelle, la survie d'articles complets ou presque complets (la robe est préservée à 95%) comme la robe Tarkhan est encore plus remarquable".

S'il est impossible de connaître la longueur exacte de la robe parce que "l'ourlet manque", la "robe est dotée de trois pièces de toile tissées à la main avec une bande grise pâle, manches et corsage plissés". Les dimensions du tissu laissent deviner que la robe était portée par "une femme mince ou un adolescent".

Rosalind Hall explique dans un autre article du Petrie Museum: "Quand la robe a été retrouvée elle était à l'envers, elle a déjà été utilisé". Elle précise également que "la robe a pu être délibérément déposée dans une tombe, comme un vêtement funéraire".

Il est cependant difficile d'établir des hypothèses concernant l'utilisation de cette robe, "le seul contexte à notre disposition est la découverte du tissu dans une pile de vêtements".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.