MAROC
24/02/2016 07h:17 CET | Actualisé 24/02/2016 07h:22 CET

Le Maroc poursuit son chantier de modernisation des services consulaires

Mohammed VI visite le consulat d'Orly, en France (23 février 2016)
MAP
Mohammed VI visite le consulat d'Orly, en France (23 février 2016)

DIPLOMATIE - Alors qu'il avait fustigé, lors du discours du Trône en juillet 2015, les mauvaises prestations fournies aux Marocains résidant à l'étranger (MRE) par les consulats du Maroc, Mohammed VI a profité de son passage en France pour visiter, mardi, le consulat marocain d'Orly en région parisienne.

Amélioration des conditions d'accueil et d'information, simplification et modernisation des prestations consulaires, mise en place d'actions culturelles et sociales ou encore mise à niveau des ressources humaines: le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar, qui a accueilli le roi, a assuré qu'une certain nombre de mesures avaient été prises pour améliorer les services consulaires à destination de la communauté marocaine à l'étranger.

"Une attention particulière a été portée aux conditions d'accueil et à l'état des consulats généraux, l'objectif étant d'adapter les bâtiments au travail consulaire en vue de les rendre fonctionnels et conformes aux normes", a indiqué le ministre.

En octobre, 31 nouveaux consuls avaient été nommés par le Maroc dans différentes villes d'Europe et du Maghreb pour redorer le blason de la diplomatie marocaine à l'étranger, terni par les multiples plaintes de MRE jugeant mauvaise la qualité des services rendus par les consulats. Une enveloppe de 250 millions de dirhams devait également être allouée en 2016 pour la rénovation des consulats.

Numéro vert étendu

L'été dernier, un numéro vert avait été lancé pour recueillir les plaintes des MRE. Ce numéro "sera généralisé pour couvrir le reste des représentations diplomatiques et consulaires du royaume en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique", a précisé le ministre mardi.

Concernant la polémique sur le refus d'inscription de certains prénoms choisis par les parents, notamment amazighs, dans les registres d'état civil de consulats étrangers, le ministre a rappelé qu'une circulaire avait été envoyée "habilitant les consuls généraux à introduire et/ou rectifier les noms et prénoms en caractère latin dans les registres d'état civil".

De même, "la transcription des prénoms choisis par les parents a été facilitée et la prorogation du délai de validité de l'extrait d'acte de naissance des MRE a été portée de trois à six mois", a indiqué M. Mezouar.

Une expérience pilote visant à réduire le temps d'attente pour l'obtention d'une carte nationale d'identité électronique de 45 à 10 jours a également été mise en place.

Rayonnement

Les changements opérés au niveau des consulats du royaume ne sont pas les seules mesures visibles de la stratégie royale visant à donner un coup d'accélérateur à sa diplomatie.

Début février, le roi a nommé une soixantaine de nouveaux ambassadeurs, apportant du sang neuf dans les représentations diplomatiques du royaume. La semaine dernière, Mohammed VI lançait les travaux du nouveau centre culturel marocain à Paris, qui devrait ouvrir ses portes d'ici deux ans. Une manière aussi de faire rayonner la culture marocaine à l'étranger et de "renforcer les liens entre la communauté marocaine installée en France et son pays d'origine".

LIRE AUSSI:Les congés gelés dans les consulats marocains à l'étranger