TUNISIE
24/02/2016 12h:39 CET | Actualisé 07/03/2016 06h:51 CET

Tunisie: Le 28 février, CinéFerme ouvre les portes du septième art aux villageois de Ghardeya

cinéferme

Un cinéma à ciel ouvert pour permettre aux villageois d'accéder au septième art, c'est l'idée de Adnene Helali. CinéFerme ouvre le 28 février dans le village de Ghardeya à Beni Khiar dans le gouvernorat de Nabeul, afin de "promouvoir le cinéma dans les milieux ruraux, agricoles".

L'idée de décentraliser l'accès à la culture, "trop souvent concentrée dans les grandes villes", trotte depuis longtemps dans l'esprit de Adnene Helali qui confie au HuffPost Tunisie que "depuis mes années du lycée, j'ai toujours voulu faciliter l'accès à la culture aux gens reclus dans les villages ou dans les montagnes".

LIRE AUSSI:Un poulailler transformé en ciné-club pour enfants, près de la zone militaire à Sbeitla (PHOTOS)

Si l'année dernière, il s'est déplacé au Mont Sammama dans le gouvernorat de Kasserine, où il a transformé un poulailler en espace culturel, cette fois-ci, il a investi une couveuse agricole pour la métamorphoser "en espace convivial".

Adnene Helali a entrepris ce projet "parce qu'à chaque fois qu'on parle de cinéma, on parle des salles fermées dans les grandes villes, le cinéma doit se créer un public dans les zones délaissées". Sans aides étatiques, l'organisation Al Mawred Al Thaqafy, organisme à but non lucratif visant à "soutenir la création artistique dans la région arabe", l'a aidée à construire son projet.

cinéferme

Adnene Helali s'attend à une forte affluence le jour de l'ouverture mais tient à préciser que le cinéma "est un chantier ouvert, à améliorer".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.