TUNISIE
23/02/2016 07h:04 CET

Opérations antiterroriste en Tunisie: Mort d'un jihadiste présumé, d'un citoyen et arrestation de 16 terroristes

Police forces patrol near a house where suspected Islamist militants were hidden in Raoued, near Tunis, Monday night Feb. 3, 2014. Tunisia's police exchanged gunfire with a group of suspected Islamic militants holed up in a house in a suburb near the capital on Tuesday, leaving two militants and a policeman dead, an Interior Ministry spokesman said Tuesday Feb. 4, 2014. (AP Photo/Aimen Zine)
ASSOCIATED PRESS
Police forces patrol near a house where suspected Islamist militants were hidden in Raoued, near Tunis, Monday night Feb. 3, 2014. Tunisia's police exchanged gunfire with a group of suspected Islamic militants holed up in a house in a suburb near the capital on Tuesday, leaving two militants and a policeman dead, an Interior Ministry spokesman said Tuesday Feb. 4, 2014. (AP Photo/Aimen Zine)

Un jihadiste présumé a été tué lundi lors d'un échange de tirs avec l'armée dans une zone montagneuse du centre de la Tunisie, a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère de la Défense.

Dans la même journée dans la région de Jendouba plus au nord, un tunisien de 60 ans a été tué "par erreur" lors d'une opération antiterroriste, a assuré quant à lui, Yasser Messbah, porte-parole ministère de l'Intérieur.

"Les forces militaires traquent depuis deux semaines un groupe de terroristes au mont Mghila. Un terroriste a été tué lors d'un échange de tirs avec une unité de l'armée" a indiqué Belhassan Oueslati, porte-parole du ministère de la Défense.

Cette opération de ratissage se poursuit, a-t-il ajouté sans vouloir donner d'autres détails.

Un homme tué "par erreur"

Lundi toujours, l'opération antiterroriste dans le nord ouest tunisien a abouti à "l'arrestation de 16 éléments terroristes dont un a été blessé par balles au niveau de l'épaule lors d'un échange de tirs avec les forces de sécurité" a indiqué Yasser Messbah.

Certains éléments ont même avoué qu'ils comptaient installer un camp d'entraînement dans la zone montagneuse de Jendouba, selon la même source.

Le chargé de communication au sein du ministère de l'Intérieur a par ailleurs précisé qu'un homme avait été abattu "par erreur" lors cette opération.

"Cet homme se trouvait près du théâtre de l'opération dans la localité de Oued Meliz (dans le gouvernorat de Jendouba)" a-t-il déclaré, sans préciser si cette "erreur" allait être sanctionnée.

Des pistolets et une quantité de munitions ont été saisis lors de cette opération, selon M. Messbah.

La Tunisie fait face depuis 2011 à un essor de la mouvance jihadiste dont les attaques ont coûté la vie à des dizaines de policiers, de militaires et de touristes.

Plusieurs de ces attaques ont été revendiquées par un groupe lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) mais les trois attentats majeurs qui ont tué en 2015 un total de 72 personnes dont 59 touristes étrangers et 13 agents sécuritaires ont été revendiqués par le groupe Etat islamique (EI).

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.