MAROC
23/02/2016 06h:32 CET | Actualisé 23/02/2016 06h:34 CET

Grève générale au Maroc: Qui y participe?

DR

DÉBRAYAGE - Demain, mercredi 24 février, une grève générale touchera les secteurs privé, public et semi-public. S'il est encore trop tôt pour parler des possibles taux de participation à la grève, il n'en reste pas moins que le nombre conséquent d'organisations qui y prennent part pourra renforcer son impact. Tour d'horizon des principales organisations qui y participent.

D'abord, l'Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), la Fédération démocratique du travail (FDT) et l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), les quatre principales centrales syndicales du pays. Leur participation est certaine, puisque la grève générale a été lancée à leur initiative.

De son côté, Al Adl wal-Ihsane a annoncé, lundi 22 février, participer à la grève générale qui, selon le groupe, intervient dans un contexte marqué "par l'indifférence du gouvernement" envers "les revendications légitimes de justice sociale" exprimées par les syndicats. La force de frappe du mouvement n'est pas à minimiser, d'autant qu'il dispose d'importantes capacités de mobilisation.

Les enseignants stagiaires, engagés, depuis quelques semaines, dans un bras de fer avec le Chef du gouvernement, feront également partie des participants. Ainsi que le Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNE-SUP) qui explique sa participation par son opposition à la politique sociale du gouvernement Benkirane.

Le secteur de la santé n'est pas en reste, puisque le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) a émis, mardi 24 février, un communiqué annonçant sa participation à la grève générale. Le SIMSP fait grève dans tous les établissements hospitaliers, et dans tous les services et départements, sauf ceux de la réanimation et des urgences. Le Syndicat national des ingénieurs marocains (SNIM) a, pour sa part, appelé ses membres à participer "activement" à la grève générale.

LIRE AUSSI:Au Maroc, une grève générale est prévue le 24 février

Galerie photoManifestation pour les libertés individuelles à Casablanca Voyez les images