ALGÉRIE
23/02/2016 10h:04 CET | Actualisé 23/02/2016 10h:05 CET

Biopharm étale ses performances pour son entrée en bourse prévue le 06 avril

Archives

Biopharm compte mettre 20% de son capital en bourse. "C’est le minimum légal‘’, explique M. Kamel Ameur, Directeur Général adjoint. Il s’agira de 50 millions d’action Biopharm. "La première cotation du titre Biopharm est prévue pour le 6 Avril 2016", annonce-t-il.

L’intégration de la bourse d’Alger répond à des ambitions d’élargissement et de réinvestissement du groupe pharmaceutique. Biopharm jouit d’une santé financière solide.

On pourrait penser qu’une entrée à la bourse d’Alger risque d’avoir des "effets indésirables" pour le groupe. Mais, selon le conseiller financier du groupe M. Adel Si-Bouekaz, cette démarche s’inscrit dans la continuité du développement Biopharm.

"Biopharm a commencé une opération de restructuration de sa gouvernance depuis 2013, et l’entrée en bourse représente la poursuite de ce processus" argue-t-il. Par ailleurs, Biopharm a des ambitions offensive et vise à augmenter ses part de marché au niveau national et aller vers l’exportation.

"Le marché algérien du médicament est le plus grand marché en Afrique, en 2015. Biopharm couvre 13% de ce marché, et vise le cap de 30%", a déclaré M.Kamel Ameur. Selon ce dernier une entrée en bourse permettra de "se rendre visible, et entamer une nouvelle étape de gouvernance." "Nous avons des ambitions régionale, et il est bon de donner cette visibilité à tout le monde", précise-t-il.

Des lignes de production hight tech, et une qualité aux normes européennes

Dotée d’équipements de pointe, l’usine de Oued Smar est, depuis 2015, accréditée par l’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des produits de Santé (ANSEM). Le groupe possède son propre laboratoire de Recherche et de Développement (R&D) et met au point ses propres médicaments génériques.

"On possède le label Biopharm. On n’achète pas de licence. C’est nous mêmes qui développons les génériques", se félicite Mme Adli, directrice de production. Pour l’année 2016, Biopharm développera environ 22 produits.

De plus, le groupe pharmaceutique est conforté par "une force de projection" qui lui permet de répondre aux demandes de tout le territoire nationale. ‘’Nous avons une capacité de livraison qui ne dépasse pas les 24h.

Dans le cas de nouveau produit, nous pouvons livrer tout le territoire nationale en 72h’’ déclare M. Brahim Benyousef, responsable Assurance Qualité au sein du groupe.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.