MAROC
21/02/2016 08h:50 CET | Actualisé 21/02/2016 08h:50 CET

Maroc/Pays-Bas: Le Maroc dénonce la réduction des allocations sociales destinées aux marocains

dr

DIPLOMATIE - L'approbation par le Parlement néerlandais de la loi portant dénonciation de la convention sur la sécurité sociale, conclue entre le Maroc et les Pays-Bas en 1972, mobilise les autorités marocaines.

Le comité ministériel représentant les départements des Affaires étrangères, des Marocains résidant à l'étranger et de l'Emploi a, ainsi, tenu vendredi 19 février une réunion durant de travail laquelle il a appelé à reprendre les négociations afin de parvenir à un accord qui préserve les intérêts des deux parties.

Le comité ministériel, composé de la ministre déléguée aux Affaires étrangères et à la coopération Mbarka Bouaida, du ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration Anis Birou, ainsi que du ministre de l'Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki, a rappelé que le Maroc s'est engagé à négocier, de bonne foi, dans un esprit constructif, afin de trouver un arrangement mutuellement acceptable, qui préserve les droits acquis des bénéficiaires sur l'ensemble du territoire marocain.

Il souligne, en outre, que toutes les mesures nécessaires seront prises en vue de consolider la défense des intérêts, des acquis et des droits légitimes des membres de la communauté marocaine, et nourrit l'espoir que les deux pays pourront parvenir rapidement à surmonter cette impasse eu égard à la densité de leurs relations bilatérales et des liens étroits qui les unissent.

Une loi qui réduira le montant des allocations sociales accordées aux marocains

Mardi 16 février, le Sénat néerlandais a adopté un projet de loi mettant fin à l'accord de sécurité sociale avec le Maroc. Les allocations qui seront réduites concerneront essentiellement les veuves, les orphelins et les enfants à partir de l'année prochaine.

Les Pays-Bas souhaitent réduire les allocations destinées aux citoyens marocains qui ont choisi de retourner au bercail, pour les adapter au niveau de vie marocain. Ces changements concerneront, entre autres, quelque 900 veuves et 4.500 orphelins, selon les chiffres du ministère chargé des MRE. Le site d'information Dutch News rappelle que le Maroc n'est pas le seul Etat concerné. "Les allocations sociales versées à des citoyens originaires de plusieurs pays tiers ont d'ores et déjà été réduites afin de s'accorder avec le niveau de vie de ces pays respectifs", écrivait-il.

LIRE AUSSI :