ALGÉRIE
21/02/2016 09h:44 CET | Actualisé 21/02/2016 11h:16 CET

Crise en Libye: M. Lamamra souligne la nécessité de lutter contre le terrorisme dans le cadre de la légalité internationale

APS

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra, a souligné 48 heures après la frappe américaine qui a ciblé un groupe terroriste tunisien à Sabrata en Libye, la nécessité de lutter contre le terrorisme "dans le cadre de la légalité internationale et du respect de la souveraineté, de la sécurité et de la stabilité de ce pays".

Pour le premier commentaire officiel sur le raid qui a visé vendredi la Libye, le chef de la diplomatie algérien a bien insisté sur le respect de la légalité internationale.

Une déclaration faite à l'issue de son entretien avec Thomas Shannon, sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires politiques, M. Lamamra a indiqué qu'ils avaient "examiné longuement la situation en Libye".

Pour le diplomate algérien la souveraineté de la Libye et le respect de son intégrité territoriale doivent être respecter dans toute action d"e lutte contre le terrorisme.

Il a précisé s'accorder avec M. Shannon sur la "nécessité pour les deux pays de trouver une solution pacifique et politique à la crise libyenne et que la lutte contre le terrorisme doit s'inscrire dans le cadre de la légalité internationale

et du respect de la souveraineté, de la sécurité et de la stabilité de ce pays".

Il a ajouté à ce propos, que les deux parties "s'accordaient aussi sur un nombre de points inscrits à l'ordre du jour de cette rencontre", insistant sur l'"importance de faire prévaloir les solutions politiques conformément à la légalité internationale concernant toutes les crises et conflits dans notre région".

LIRE AUSSI:Alger met en garde : Il n'y a pas de "bons terroristes" à soutenir contre des "mauvais" en Libye

Le Sahara Occidental et le Mali et le pétrole au menu

"L'efficacité de l'action des Nations unies quant au règlement pacifique de la question du Sahara Occidental ainsi que l'action commune entreprise par deux pays pour aider les Maliens à surmonter la crise dans le Nord du Mali" ont également été abordées, a-t-il encore dit avant d'ajouter que les deux parties avaient examiné également la question palestinienne et d'autres questions d'intérêt commun".

Entre autres points débattus lors de cette entrevue "le marché pétrolier mondial". "Nous espérons parvenir prochainement lors de nos entretiens avec nos partenaires et acteurs influents sur le marché pétrolier à des prix raisonnables tant pour les producteurs que les consommateurs", a-t-il ajouté..

Pour sa part, M. Shannon a affirmé avoir débattu avec son homologue algérien de la situation en Libye notamment "la lutte contre le terrorisme et l'aide des Libyens, du gouvernement d'union nationale et de ses institutions à exercer leur souveraineté dans leur pays de manière à permettre à la Libye de relever les défis futurs".

Il a salué à cette occasion, le "rôle important de l'Algérie au niveau régional", indiquant que son pays "salue ce rôle" et celui joué dans le processus de paix au Mali".

LIRE AUSSI:L'Algérie ne peut accepter "en aucune façon" une intervention militaire étrangère en Libye

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.