TUNISIE
21/02/2016 12h:57 CET | Actualisé 21/02/2016 17h:05 CET

L'Allemagne envisage de former les armées tunisiennes et libyennes contre l'Etat islamique

Parade de militaires allemands. Crédit : High Contrast
High Contrast
Parade de militaires allemands. Crédit : High Contrast

ARMÉE - Le journal allemand Bild, dans son édition dominicale du 21 février, révèle qu'une visite de représentants des ministères allemands de la Défense et des Affaires étrangère est prévue les jeudi 25 et vendredi 26, afin d'étudier l'envoi de troupes en Tunisie.

Ces troupes auraient dans un premier temps un rôle de formation auprès des forces de sécurité tunisiennes, mais pourraient ensuite former depuis le sol tunisien leurs homologues libyennes.

Le projet vise à renforcer les moyens de la lutte anti-terroriste dans la région, alors que la branche libyenne de l'Etat islamique en Libye s'y est implantée solidement et que le dialogue interlibyen peine à réconcilier les factions politiques qui se disputent le pouvoir.

La ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen a ainsi déclaré à Bild que "le terrorisme de l'Etat islamique menace toute l'Afrique du Nord", pour justifier l'importance "de soutenir le renforcement de la démocratie dans les pays en lutte comme la Tunisie".

La ministre a également ouvert la porte à une formation des troupes libyennes à partir du sol tunisien :

"Si un jour le voisin libyen forme un gouvernement unitaire, ses forces de sécurité pourraient également bénéficier de la capacité de formation mise en place en Tunisie."

L'Allemagne contribue d'ores et déjà à la sécurisation de la frontière tuniso-libyenne "par des équipements techniques ainsi que par leur formation", peut-on lire sur le site de l'ambassade allemande en Tunisie.

Le ministre des Affaires étrangères allemand Frank-Walter Steinmeier a reçu mardi 19 janvier dernier son homologue tunisien, Khemaies Jhinaoui, lui assurant que "l’Allemagne [continuerait] à fournir dans les prochaines années les moyens financiers nécessaires".

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.