ALGÉRIE
19/02/2016 11h:40 CET | Actualisé 19/02/2016 12h:04 CET

Les lauréats du concours Cirta Sciences effectueront un voyage en Grande-Bretagne sur les traces de Newton

APS

Plus de 600 lycéens issus de 60 établissements de Constantine ont participé, vendredi à la maison de la culture Malek-Haddad, aux épreuves préliminaires de la 8ème édition du grand concours Cirta Sciences initié par l’association Sirius d’astronomie.

Des sujets de culture générale, mais toujours en relation avec les sciences physiques et l’astronomie, permettront de sélectionner les 60 candidats devant prendre part au concours proprement dit, prévu en mars prochain, a indiqué le président de l’association Sirius, également enseignant au département de physique à l’université de Constantine.

Cette manifestation devenue traditionnelle, organisée avec la collaboration de la direction de wilaya de l’éducation et de l’Assemblée populaire communale (APC) de Constantine, a également pour but de "susciter une l’émulation dans les rangs des lycéens", selon les de M. Mimouni Jamal, président de l'association organisatrice à l'Agence de presse algérienne (APS).

Ce grand concours, organisé annuellement, vise surtout à "motiver nos jeunes lycéens et à éveiller leur curiosité scientifique", a précisé à l’APS le président de cette association, Jamal Mimouni, soulignant que les candidats ont été sélectionnés selon leur moyenne du premier trimestre de l’actuelle année scolaire.

Les noms de trois lauréats de ce concours seront annoncés le 16 avril prochain, dans le cadre de la célébration de Youm El Ilm en présence de personnalités scientifiques algériennes et étrangères, a-t-il fait savoir. Les heureux vainqueurs effectueront une visite scientifique en Angleterre dans le cadre d’un voyage intitulé "sur les traces de Newton".

Ils visiteront notamment le Trinity College, à l'Université de Cambridge et à l'observatoire de Greenwich.

Pour rappel, l’édition 2015 de ce concours (2015) avait offert l’opportunité aux trois lauréats de visiter le réacteur de fusion nucléaire international en France et l’Observatoire de Haute Provence, qui a détecté la première exoplanète.

Des sujets de culture générale, mais toujours en relation avec les sciences physiques et l’astronomie, permettront de sélectionner les 60 candidats devant prendre part au concours proprement dit, prévu en mars prochain, a indiqué le président de l’association Sirius, également enseignant au département de physique à l’université de Constantine.