MAROC
19/02/2016 07h:39 CET | Actualisé 19/02/2016 07h:40 CET

Des chiens abattus à coups de fusils à Salé créent l'indignation des internautes

capture vidéo facebook

VIOLENCE - Dans la région de Salé, à Sidi Moussa, des chiens errants ont été abattus à coups de fusils. Postée sur les réseaux jeudi 18 février, la vidéo, dans laquelle on entend un des tireurs déclarer "celui-là est encore vivant" avant de tirer à nouveau sur l'animal, choque la toile.

Ces gestes d'une grande violence n'ont pas tardé à faire réagir les internautes sur les réseaux sociaux: "Honte à vous", "j'espère que vous allez brûler en enfer", "c'est sur vous qu'on devrait tirer", ont écrit certains face à cet acte de barbarie.

Ce n'est pas la première fois que des internautes se mobilisent contre la maltraitance envers des animaux. En mai dernier, l'histoire de Ray, un chien errant qui avait été retrouvé à Casablanca "les yeux arrachés et la bouche déchirée", avait fait le tour des réseaux sociaux.

Une page Facebook "Justice pour Ray" lui avait été dédiée et un sit-in avait été organisé à la place Mohamed V à Casablanca pour lutter contre les violences à l'encontre des animaux.

Plusieurs pages Facebook comme "Citoyens du Maroc unis pour la protection des animaux" ou encore l"Association de défense des animaux et de la nature" ont été créées.

Ce que dit la loi

Dans l'article 609 du code pénal marocain, "ceux qui occasionnent la mort ou la blessure des animaux soit par l'emploi ou l'usage d'arme sans précaution ou par des jets de pierres ou d'autres corps durs, qui exercent publiquement des mauvais traitements envers les animaux domestiques ou qui les maltraitent par le fait d'une charge excessive sont punis d'une amende de 10 à 120 dirhams".

LIRE AUSSI :