ALGÉRIE
19/02/2016 09h:55 CET | Actualisé 19/02/2016 09h:56 CET

BP annonce le début de production au projet gazier In Salah Gas

FLickr/BP

BP a annoncé mardi qu'elle a commencé la production à son projet de gaz dans les champs du Sud en Algérie, selon le site Petro Global News .

Le projet en question fait partie de la joint-venture In Salah Gas entre Sonatrach, BP Algérie et le norvégien Statoil.

Avec ce début de production, le projet entame la dernière étape du développement des sept champs de gaz dans le centre de l'Algérie.

Le projet champs du Sud, rappelle-t-on, prévoit le développement de quatre champs de gaz sec: Gour Mahmoud, In Salah, Garet el Befinat et Hassi Moumene.

Ce développement des champs du Sud permettra de maintenir la production prévue à 9 milliards de mètres cubes par an, selon BP.

"Le démarrage des travaux de production des champs du sud est un symbole important de la qualité du partenariat de longue date que nous avons noué avec la Sonatrach et Statoil mais aussi la preuve de l’engagement de BP à investir sur le long terme en Algérie", a déclaré Hesham Mekawi, responsable de la zone Afrique du Nord de BP. «Je suis heureux et je félicite toute l'équipe de In Salah Gas pour cette importante réalisation qui va soutenir la production pour les années à venir», a ajouté le responsable. "C'est aussi un gage sur les intentions de BP à poursuivre ses investissements en Algérie", a-t-il affirmé.

Le forage des 26 puits dans les Champs du Sud prévues a débuté en 2014 et devrait se poursuivre jusqu'en 2018.

Opérationnel depuis 2004, In Salah Gaz, faut-il le rappeler, est une joint-venture entre Sonatrach, BP et Statoil pour la production de 9 milliards de mètres cubes de gaz traité, prêt pour le marché, à partir des champs situés dans le désert au centre de l’Algérie.

Ce plus grand projet de gaz en joint-venture du pays In Salah Gaz est une source majeure d’exportation de gaz de l’Algérie vers le sud de l’Europe. La production avait débuté en 2004 à partir de trois champs dans le nord de la région à savoir Krechba, Teguentour et Reg.

Il a été prévu le forage de 26 puits sur les quatre champs de la zone sud au cours de cette phase. Le projet prévoit aussi, entre autres, l’installation d’une usine de traitement de gaz près de Hassi Moumene et la construction de 150 km de gazoduc pour l’exportation du gaz naturel.

La production totale atteindra ainsi près de 14,1 millions de gaz par jour dans les deux prochains mois par la mise en exploitation des puits de Hassi Moumene, Garet et el Befinat.

Le projet In Salah Gas, pourra ainsi, récupérer près de 159 milliards de mètres cubes, selon BP.

A noter que Sonatrach détient une participation de 35 % dans la coentreprise In Salah Gas. BP détient une participation de 33,15 % et Statoil détient une participation de 31,85 %.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.