18/02/2016 07h:00 CET | Actualisé 22/02/2016 11h:09 CET

ONCF: Près de la moitié du budget 2016 servira au futur TGV

ONCF: Près de la moitié du budget 2016 servira au futur TGV
capture youtube
ONCF: Près de la moitié du budget 2016 servira au futur TGV

TRANSPORT - L'Office national des chemins de fer (ONCF) a consacré une enveloppe de 7,7 milliards de dirhams pour les investissements en 2016 dont près de la moitié (45%) sont réservés au projet de Ligne à grande vitesse (LGV), qui reliera Tanger à Casablanca en 2018.

Le reste du budget (55%) sera dédié à la poursuite de la mise à niveau du réseau conventionnel, indique un communiqué de l'Office publié à l'issue de son conseil d'administration, tenu mercredi sous la présidence du ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah.

Ce budget est légèrement plus important que ceux prévus en 2015 et 2014, qui se stabilisaient à 7,5 milliards de dirhams.

Une partie du budget (environ 60 millions de dirhams selon l'Economiste) servira à mener à terme les projets engagés visant le renforcement du niveau de la sécurité des circulations et de la sûreté des personnes, notamment la suppression de passages à niveaux et la construction de ponts. Le budget permettra également l'amélioration de la productivité et du niveau de la qualité des prestations assurées, indique l'ONCF.

Le budget 2016 prévoit enfin un chiffre d'affaires en amélioration de l'ordre de 3% pour les activités voyageurs et fret-logistique, relève le communiqué.

Pour rappel, la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, fin janvier, un prêt de 112,3 millions de dollars (soit plus de 1 milliard de dirhams) pour le Maroc, en vue de renforcer les infrastructures ferroviaires sur l'axe Tanger-Casablanca-Marrakech.

Les travaux prévoient le dédoublement de la ligne entre Settat et Marrakech, afin de générer des gains de temps et permettre l'accroissement du trafic de voyageurs et de fret. Le trajet en train de Casablanca à Marrakech devrait être réduit d'une quarantaine de minutes.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Le projet de ligne à grande vitesse (LGV) Voyez les images