MAROC
18/02/2016 05h:47 CET | Actualisé 18/02/2016 05h:47 CET

Drogba défend Aurier et dénonce une "justice à deux vitesses"

Didier Drogba défend Serge Aurier après sa vidéo et dénonce une "justice à deux vitesses"
AFP
Didier Drogba défend Serge Aurier après sa vidéo et dénonce une "justice à deux vitesses"

FOOTBALL - L'ancien capitaine de la Côte d'Ivoire Didier Drogba a fait part mercredi 17 février de son soutien à son compatriote Serge Aurier. Le joueur du PSG est dans la tourmente pour avoir insulté son entraîneur Laurent Blanc et des coéquipiers, dans une vidéo mise en ligne le week-end dernier. Dans un message sur Twitter, intitulé #justiceàdeuxvitesses, Drogba se dit "frustré" et "énervé" par l'affaire.

"Oui, il a fait une erreur, oui il a dit des choses qu'il n'aurait pas dû, mais nous, joueurs (moi inclus évidemment), coachs, arbitres, présidents de club et même supporteurs avons tous fait des erreurs", écrit l'attaquant de l'Impact Montréal qui évolue dans le Championnat nord-américain (MLS). "Même ces personnes qui disent qu'il faudrait le mettre en prison", poursuit-il en faisant allusion à Guy Roux.

"Comment les jeunes joueurs peuvent-ils apprendre de leurs erreurs si on ne les entoure pas, ne les conseille pas? Ne devrions-nous pas plutôt les former, les préparer à un monde où les réseaux sociaux peuvent faire et défaire une carrière, et ce peu importe la profession?", a poursuivi l'ancien buteur de Chelsea.

"Ou alors doit-on simplement pointer du doigt et sanctionner certaines personnes plus que d'autres? Ce qui au final ne sert à rien, force à toi mon frère", a-t-il conclu.

"Fiotte", "guignol", "gentille bête"...

Dans une vidéo sur l'application Periscope rendue public dimanche, Aurier, 23 ans, traite Laurent Blanc de "fiotte" et critique plusieurs de ses coéquipiers, dont la star Zlatan Ibrahimovic ("C'est une gentille bête"), Angel Di Maria ("C'est un guignol!") et le gardien de but remplaçant Salvatore Sirigu ("Sirigu il est +guez+" (cramé, nul)".

Le Paris SG a annoncé dans la foulée la mise à pied à titre conservatoire de l'international ivoirien et une procédure disciplinaire.

Blanc avait "très mal pris" les propos de son joueur: "Je me suis vraiment engagé auprès de ma direction pour le faire venir et vu ce que j'ai vu (sur Periscope), les 'remerciements' que j'ai eu (sur Périscope), je trouve ça pitoyable", a regretté l'ancien international français.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Le meilleur onze maghrébin de tous les temps Voyez les images