MAROC
17/02/2016 12h:22 CET | Actualisé 17/02/2016 13h:33 CET

Environnement et crise libyenne au cœur des entretiens entre Mohammed VI et François Hollande

Environnement et crise libyenne au cœur des entretiens entre Mohammed VI et François Hollande
DR
Environnement et crise libyenne au cœur des entretiens entre Mohammed VI et François Hollande

DIPLOMATIE - Le roi Mohammed VI en visite de travail et d’amitié en France. Ce mercredi, il a été reçu par le président de la république François Hollande. Environnement, coopération culturelle, crise libyenne, lutte anti-terroriste… Les deux chefs d’Etat ont abordé plusieurs questions, avant de se rendre à l’Institut du monde arabe (IMA) pour le lancement des travaux du centre culturel marocain à Paris.

Sur le front de l’environnement, François Hollande a "remercié le roi pour son engagement personnel dans la réussite de la COP21 (conférence internationale sur le climat qui s’est tenue en décembre à Paris, ndlr)", indique l'Elysée.

Dans l’esprit de l’Appel de Tanger du 20 septembre 2015, déclaration conjointe "pour une action solidaire et forte en faveur du climat" signée entre les deux chefs d’Etat dans la ville du détroit, le souverain et le président de la république ont décidé de "renforcer la coordination en vue de la ratification, par tous les États membres, de l’accord de Paris et en vue du succès de la COP 22", qui se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016.

Ils ont souligné que la coopération bilatérale dans le domaine du développement durable était également en plein essor "sous l’impulsion des deux ministres en charge de l’Environnement", Ségolène Royal et Hakima El Haite.

Questions régionales

Deuxième volet des discussions: les questions régionales, et notamment le dossier libyen "qui pose des défis pour la sécurité au Maghreb et en Méditerranée occidentale", note l'Elysée. Les discussions ont eu lieu avec les deux ministres des Affaires étrangères.

"François Hollande a notamment salué le rôle du Maroc pour son soutien au dialogue inter-libyen" François Hollande a notamment salué le rôle du Maroc pour son soutien au dialogue inter-libyen, engagée depuis plusieurs mois à Skhirat sous l'égide de l'ONU, et qui a abouti dimanche 14 février à un accord sur la formation d’un gouvernement d’union nationale en Libye. Les deux chefs d’État ont appelé la Chambre des Représentants libyenne à "accorder rapidement sa confiance à ce nouveau gouvernement".

Le président français et le roi ont également évoqué plusieurs dossiers de coopération bilatérale, notamment matière économique, culturelle et sécuritaire. Sur ce dernier point, ils ont souligne "l'étroitesse de la coopération dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale", et ont évoqué de nouvelles pistes de coopération renforcées dans ce domaine.

A la fin de cet entretien, François Hollande et Mohammed VI se sont rendus à l’Institut du monde arabe où a été présenté le projet de futur Centre culturel marocain à Paris.

La dernière rencontre officielle entre les deux chefs d'Etat remonte à décembre dernier, dans le cadre de la Conférence internationale sur le climat (COP 21), tenue à Paris. Le 20 novembre, une semaine après les attentats de Paris et Saint-Denis, François Hollande avait reçu Mohammed VI à l'Elysée. Le président français avait chaleureusement remercié le souverain pour "l'assistance efficace" apportée par le Maroc à la suite des attentats de Paris le 13 novembre.

LIRE AUSSI: