MAROC
17/02/2016 14h:59 CET | Actualisé 17/02/2016 18h:14 CET

Qui est Hervé Renard, le nouveau sélectionneur du Maroc?

Hervé Renard
MAP
Hervé Renard

FOOTBALL - Il était pressenti pour prendre les rênes de l’équipe marocaine en mai 2014, avant que la Fédération royale marocaine de football (FRMF) ne choisisse un certain Badou Zakou. Plus d’un an et demi plus tard, Hervé Renard se voit confier les clés de la sélection marocaine de football, avec comme objectif de redorer le blason d’une équipe en perte de vitesse depuis plusieurs années.

S’il a mené une modeste carrière de footballeur – il était défenseur central dans des clubs de seconde zone – Hervé Renard a réussi à s’imposer comme l’un des coachs les plus en vue en Afrique. Sa carrière d’entraineur, il l’a commencée à l’âge de 30 ans seulement, dans un club amateur, le SC Draguignan.

En 1998, ce natif d'Aix-les-Bains parvient à faire monter cette équipe en CFA 2, la deuxième division du championnat de football amateur en France, puis en CFA, au début des années 2000. Redresser des équipes en difficulté, c’est en quelque sorte ce qui deviendra la marque de fabrique de celui que l’on surnomme "The White Shirt" (La chemise blanche), en référence à ce vêtement qu’il porte constamment aux abords du terrain.

Et si sa carrière d’entraineur n’a jamais véritablement décollé en Europe, c’est en Afrique qu’Hervé Renard accédera à la notoriété. Après des passages au Shangai Cosco, à Cambridge United et AS Cherbourg, il devient sélectionneur adjoint du Ghana puis entraîneur de la Zambie en 2008. Lors de la Coupe d’Afrique des nations 2012, il mène, à la surprise générale, la Zambie sur le toit du continent.

Eternel optimiste

En octobre 2013, il est débarqué à Sochaux avec comme objectif de maintenir les Lionceaux en Ligue 1. Tout au long de la saison, Hervé Renard ne cesse d’afficher sa confiance, se faisant parfois reprocher de "surjouer son rôle d’éternel optimiste". Le club est finalement relégué en Ligue 2, Hervé renard remercié.

En juillet 2014, il revient en Afrique pour un nouveau challenge: offrir à la Côte d’Ivoire le trophée de champion d’Afrique.

Le 9 février 2015, il offre au pays de Drogba sa deuxième CAN. Une victoire qui restera dans les annales. Le jour de cette victoire sera même décrété "férié, chômé et payé" par les autorités du pays.

La suite est moins glorieuse pour Hervé Renard. En mai 2015, il signe avec le LOSC Lille pour une durée de trois ans. Six mois plus tard, il est limogé, et réalise l’exploit d’être le premier coach de ligue 1 viré lors de la saison.

“Hervé Renard a remporté 15.4% de ses matches de L1 avec Lille, 2e pire ratio pour un entraîneur du LOSC à minimum 12 matches. Echec”, Tweetera dans la foulée le fournisseur de données footbalistiques Opta.

Séducteur avec les médias, Hervé Renard ne se prive pas de piquer au vif ses joueurs. Pour certains, l’autoritarisme (une façon de faire visiblement prisée par les fédérations de foot africaines) fait résolument partie de ses méthodes de management. D'autres voient en lui un manager capable de reprendre des équipes en difficulté et leur redonner l’envie de gagner en construisant un esprit de groupe.

LIRE AUSSI :

Galerie photo ces joueurs qui ont dit non à l’équipe nationale Voyez les images