MAROC
15/02/2016 06h:20 CET | Actualisé 15/02/2016 06h:25 CET

Libye: Annonce à Skhirat de la formation d'un gouvernement d'union nationale

Libye: Annonce à Skhirat de la formation d'un gouvernement d'union nationale
Flickr
Libye: Annonce à Skhirat de la formation d'un gouvernement d'union nationale

INTERNATIONAL - Un gouvernement d'union nationale a été formé à Skhirat a annoncé, dimanche soir, le Président du conseil présidentiel et président du gouvernement d'union nationale libyen, M. Fayez Al Saraj.

"La formation du nouveau gouvernement, qui se compose de 13 ministres, dont trois femmes, et 5 ministres d'Etat, a pu se concrétiser aujourd'hui à l'issue de négociations de longue haleine", a relevé M. Al Saraj, notant que le choix des membres du gouvernement a été fait en fonction de critères relatifs à la compétence, l'expérience et la répartition géographique.

Il a espéré, dans ce sens, que la formation de ce nouveau gouvernement ouvrira une nouvelle page dans l'histoire de la Libye, empreinte de sécurité, paix et stabilité. Il a également remercié le Maroc pour avoir abrité les rounds du dialogue politique inter-libyens lors des derniers mois et les négociations précédant la formation du gouvernement libyen.

Lors d'une conférence de presse tenue dimanche soir à Skhirat, le porte-parole du conseil présidentiel libyen, Fethi El Mjibri, a précisé que la liste du nouveau gouvernement a été soumise au parlement pour approbation, assurant que l'annonce de la formation du nouveau gouvernement constitue une "étape historique" dans l'histoire de la Libye. "Les Libyens ont dû attendre plus de 15 mois de dialogue, de débat et de sacrifices pour qu'un gouvernement d'union nationale puisse voir le jour", a-t-il dit.

Préserver l'unité du pays

Formant le voeu que la formation de ce gouvernement sera le début de la fin du conflit en Libye et permettra l'unification des efforts consentis par les Libyens en vue de faire face au terrorisme, M. El Mjibri a appelé toutes les composantes de la société libyenne à soutenir ce gouvernement et exhorté les membres du parlement à prendre une "décision sage" à même de mettre fin au conflit en Libye.

Il a également invité les Etats de la région et la communauté internationale à soutenir les efforts consentis en vue de former un gouvernement d'union nationale, estimant que "certes, ce gouvernement ne satisfera pas toutes les parties en Libye, mais devra aider les Libyens à préserver l'unité de leur pays".

En janvier dernier, la formation d'un gouvernement comprenant 32 ministres et destiné à rassembler les factions rivales a été annoncée dans le sillage de l'accord de Skhirat du 17 décembre dernier, avant d'être rejeté parce qu'il comprenait trop de membres.

Après la chute du régime du colonel Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye a sombré dans le chaos. Le pays a eu à sa tête deux gouvernements et deux parlements rivaux, les uns basés à Tripoli, les autres dans l'est de la Libye.