ALGÉRIE
15/02/2016 06h:41 CET | Actualisé 15/02/2016 06h:44 CET

Inauguration de l'exposition "L'art du livre islamique" à l'université Alger I

DR

Une exposition de reproductions de manuscrits et de dessins du monde arabo-musulman, intitulée "L'art du livre islamique", issus de la collection de l'université néerlandaise de Leiden, s'est ouverte dimanche 15 février à l'Université Alger I.

Organisée par l'ambassade du royaume des Pays-Bas, cette exposition compte une quarantaine de reproductions dédiées à la calligraphie du coran, au livre scientifique arabe, aux illustrations de livre par la miniature ou encore aux décorations.

Intitulée "La calligraphie du coran", cette première partie de l'exposition se compose de fragments de pages d'anciens exemplaires du coran datant du 8e siècle écrits en coufique sur des parchemins, ainsi que d'exemplaires datés du 12e et du 14e siècle originaires du Maroc et d'Inde.

D'autres pièces rares dans le domaine scientifiques sont également exposées dans les allées de la bibliothèque de l'université dont une traduction de l'ouvrage botanique disparu "Materia Medica" datant du 1er siècle. Cette traduction du début du 10e siècle est la seule copie existante.

Dans cette section de l'exposition des reproductions d'ouvrages scientifiques comme "Le livre des méthodes médicales" de Abu El Qasim Al Zahrawi (15e siècle) ou "La géographie" d'Al Istakhti (12e siècle) sont également exposés.

Des reproductions de textes littéraires et de poésie illustrés de miniatures d'origine perse mettent en avant l'art de l'illustration dans des ouvrages datant du 12e et du 7e siècle.

L'art de la décoration est également mis à l'honneur par des couvertures de livres anciens, des ornements de portes photographiés en Egypte et au Maroc et des revêtements en faïences de plusieurs tombeaux en Turquie.

Des reproductions des dessins du "Livre des prières" d'Al Jazuli et des photographies de panneaux de carreaux de faïences illustrant les lieux saints de l'islam témoignent également de la beauté de l'art de la miniature au 15e siècle.

Les 41 reproductions exposées proviennent de la collection de l'université néerlandaise de Leiden qui cumule en 400 ans d'études en langues et cultures orientales une collection de quelques 4.000 manuscrits en langue arabe et plus de 2.000 manuscrits en perse et en turc ottoman, précise l'universitaire Petra Sijpesteijn.

Inaugurée dimanche, l'exposition "L'art du livre islamique" se poursuit jusqu'au 17 avril prochain à la bibliothèque de l'université Alger I.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.