MAROC
13/02/2016 14h:20 CET | Actualisé 13/02/2016 14h:26 CET

L'IMA s'attelle aux enjeux culturels du numérique dans les pays arabes

L'IMA s'attelle aux enjeux culturels du numérique dans les pays arabes
Alamy
L'IMA s'attelle aux enjeux culturels du numérique dans les pays arabes

CONFERENCE - Jeudi 18 février à 18h30, se déroulera à l'Institut du monde arabe (IMA), à Paris, une conférence sur les enjeux culturels du numérique dans les pays arabes.

La conférence verra la participation de Mohammed El Oifi, professeur à l'Université Paris III et spécialiste reconnu des médias, Claude Mollard, conseiller culturel du président de l'IMA Jack Lang et auteur, notamment, de "La culture est un combat. Les années Lang-Mitterrand", ainsi que de Nabil Bayahya. Ce dernier, associé exécutif au sein du cabinet international d’audit et de conseil Mazars, est également chroniqueur et auteur. Il fait partie des spécialistes marocains des politiques publiques, et est l’auteur de "Politiques culturelles à l’âge du numérique. L’exemple du Maroc", paru chez les éditions Descartes & Cie.

Partant du constat que "les nouveaux outils d’information et de communication ont révolutionné tous les domaines", les organisateurs de la conférence estiment que "les politiques culturelles doivent incorporer à la fois des potentialités techniques et des pratiques entièrement nouvelles. En question, l’abondance des créations culturelles, de nouveaux acteurs, le rôle croissant joué par des multinationales (américaines), la démocratisation et l’émergence de nouveaux enjeux en matière de formation, ou encore des points plus techniques comme le régime juridique des droits d’auteur et le piratage."

"Cette conférence abordera aussi une question stratégique plus rarement examinée : la menace que représente la mondialisation culturelle, adossée à Internet, pour certaines composantes nationales ou régionales. Susceptible de nourrir des conflits de culture et de civilisation, cette mondialisation culturelle peut aussi être analysée en termes de tensions créatrices de nouvelles solidarités autour d’un intelligible partagé", lit-on sur le site de l'IMA.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Ces applications 100% marocaines dont vous ne pourrez plus vous passer Voyez les images