TUNISIE
12/02/2016 11h:40 CET | Actualisé 12/02/2016 11h:41 CET

Tunisie: Meilleure balance commerciale depuis 4 ans... et inquiétude de la Banque centrale

Wikipédia

Cela peut sembler paradoxal: pour la première fois en 4 ans, le déficit commercial redescend presque à 14% du PIB, après avoir culminé en 2014 à 16,9% (il était de 13,3% en 2011), et pourtant la Banque centrale de Tunisie (BCT) y trouve matière à inquiétudes.

déficit commercial 2015

Dans son rapport sur les échanges commerciaux de l'année 2015, la Banque Centrale relève notamment le recul de l'importation des biens d'équipement (ce qui sert à produire), baisse de 1,6% "témoignant surtout du ralentissement de l'investissement" analyse la BCT:

"La baisse des importations liée à la contraction du déficit commercial n’est pas totalement satisfaisante dans la mesure où elle a concerné les achats des biens d’équipement et des matières premières et demi-produits, ce qui laisse présager des répercussions futures négatives sur le potentiel de la croissance."

À travers les chiffres du commerce extérieur, la BCT redoute de voir la confirmation du manque de confiance en l'avenir des entreprises.

Alerte à la contrebande sur les céréales, le café et le sucre

Par ailleurs, la BCT semble intriguée par la hausse de 9% des importations de produits alimentaires, notamment les céréales, mais aussi les produits alimentaires compensés "comme le café et le sucre, dont l’évolution des quantités importées dépasse l’évolution normale de la consommation domestique et en dépit d’une demande en provenance du secteur touristique en berne".

Pour la BCT, "des investigations poussées sur le sort des quantités importées de ces produits doivent être effectuées, afin de s’assurer qu'ils ne font pas l’objet de contrebande et n’ont pas été réacheminés en partie vers des pays voisins".

Les grèves dans le viseur

Entre autres recommandations, la Banque centrale appelle notamment à la "résolution définitive des conflits sociaux", qui nuisent à la compétitivité et perturbent les exportations notamment dans le secteur des phosphates, explique-t-elle. La BCT adopte un ton solennel: "L'urgence de ces actions est signalée afin de ne pas perdre définitivement nos parts de marché à l’échelle internationale".

L'huile d'olive, principale bonne surprise de l'année 2015

Pour le reste, l'amélioration de la balance commerciale nationale tient beaucoup... à l'export de l'huile d'olive, relève le rapport de la BCT: "cette amélioration est surtout due à un effet conjoncturel, lié aux recettes d’exportation exceptionnelles d’huile d’olive qui ont avoisiné les 1,9 milliard de dinars, en amélioration de 1,4 milliard comparativement à 2014".

balance commerciale alimentaire

Le secteur est donc plus stratégique que jamais pour l'économie nationale ; c'est d'ailleurs ce secteur qu'a choisi l'Union européenne pour augmenter le contingent de ses importations dédouanées de Tunisie pour les années 2016 et 2017 afin "de contribuer à la relance économique de la Tunisie en cette période difficile pour le pays".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.