TUNISIE
12/02/2016 14h:37 CET | Actualisé 12/02/2016 15h:02 CET

Tunisie: Des représentants du gouvernorat de Kasserine se retirent des négociations au ministère de l'Emploi

Wajdi Khadhraoui

L'échec des négociations était clair après que trente représentants du gouvernorat de Kasserine ont été reçus vendredi par le ministre de la Formation professionnelle et de l'emploi et le ministre du Développement, de l'investissement et de la coopération internationale.

Cette réunion prévue au ministère de l'Emploi depuis une semaine est le fruit de négociations laborieuses entre le gouverneur, les députés de la région et un comité formé de 30 jeunes chômeurs de la région de Kasserine ayant pour la plupart participé aux manifestations du mois de janvier dernier, réclamant de l'emploi.

Scepticisme et méfiance

"Nous avons demandé à rencontrer le chef du gouvernement en premier lieu. Ou le ministre des Finances ou les ministres de l'Emploi et du Développement en dernier recours pour leur passer un message clair et transmettre nos réclamations. On nous a accordé notre troisième choix", a déploré Wajdi Khadhraoui, jeune chômeur originaire de Kasserine, contacté par le Huffpost Tunisie.

La réunion à été tenue en la présence de Zied Ladhari (Emploi)n Yassine Brahim (Développement), certains députés de la région dont Walid Banneni (Ennahdha) et des représentants du gouvernorat.

Mais les négociations houleuses se sont vite achevés suite au retrait de ces derniers.

"Nous sommes venus en tant que représentants de la région, nous avons préparé et synthétisé nos demandes. On nous a reçu avec de la langue de bois, des intentions vagues et des promesses vides. On nous parle encore du programme "Forsati" qui est un programme précaire de discrimination positive, alors que nous savons tous que c'est des paroles dans le vent", a insisté Wajdi.

Les représentants de Kasserine ont publié un communiqué dans lequel ils dénoncent l'absence de chef du gouvernement, le discours agressif employé lors de la réunion, le détournement de la discussion sur "l'art de la parole et de la bonne écoute" selon Bilel, membre du comité kasserinois.

"Les députés n'ont pas pris notre défense ni participé à la discussion. Leur présence était honorifique", a-t-il ajouté.

"Le calme avant la tempête"

Trois des membres du comité des représentants de Kasserine se sont blessés suite à "des crises dues à la frustration causée par l'absence de réponses concrètes lors de la réunion", a expliqué Wajdi Khadhraoui. Ils ont été amenés par la protection civile à l'hôpital Habib Thameur à Tunis.

"Nous n'assumerons pas ce qui va arriver dans notre région après cette réunion. Plusieurs y ont accroché leurs espoirs. Ce qui s'est passé aujourd'hui n'est pas à la hauteur de leurs attentes. C'est à mon avis le calme avant la tempête", a affirmé Bilel.

"Forsati" est un programme initié par le ministère de l'Emploi qui compte faire bénéficier 50.000 candidats au cours de l’année 2016 et atteindre les 120.000 candidats en 2017. Ceux-ci bénéficient d'un accompagnement personnalisé pour la préparation d'un projet professionnel et sa mise en œuvre.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.