MAROC
11/02/2016 14h:14 CET | Actualisé 11/02/2016 14h:14 CET

Le Maroc nie l'intervention militaire au sol des soldats marocains en Syrie

Le Maroc nie l'intervention militaire au sol des soldats marocains en Syrie
DR
Le Maroc nie l'intervention militaire au sol des soldats marocains en Syrie

GUERRE - Au lendemain d'un entretien avec son homologue saoudien Adel Al-Jubeir qui s'est tenu le mercredi 10 février à Rabat, le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar, contacté par le site d'information Hespress, a nié "toute discussion entre l'Arabie saoudite et le Maroc au sujet de la participation des troupes marocaines à d'éventuelles interventions militaires au sol en Syrie".

Des doutes se sont en effet installés depuis les déclarations d'Adel Al-Jubeir qui a affirmé lors d'un point de presse conjoint suite à son entretien avec Salaheddine Mezouar que l'Arabie saoudite "était prête à envoyer des forces terrestres en Syrie si la coalition contre Daech décide de mobiliser des troupes au sol".

Le Maroc est un allié militaire de l'Arabie saoudite depuis mars 2015, où les deux pays, accompagnés de plusieurs autres états arabes, combattent au Yémen afin de remettre le président déchu Abd Rabo Mansour Hadi au pouvoir. Ce dernier a été renversé par les rebelles chiites houthis.

Pas question de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Syrie

Pour le Maroc et l'Arabie saoudite, "la solution à la crise syrienne ne peut se réaliser qu'en permettant au peuple syrien de conduire une transition politique tout en préservant les institutions de l'Etat et en oeuvrant pour l'arrêt de la spirale de violence, du terrorisme et de la crise humanitaire vécue par le peuple syrien frère", a déclaré Salaheddine Mezouar lors d'un point de presse mercredi 10 février.

Le ministre a ajouté que le Maroc et l'Arabie saoudite rejette catégoriquement toute utilisation du communautarisme et toute ingérence dans les affaires intérieures des pays, précisant qu'il s'agit là d'un principe "fondamental et immuable".

LIRE AUSSI: