MAROC
11/02/2016 14h:29 CET | Actualisé 11/02/2016 15h:05 CET

Le Maroc ferme le poste-frontière de Beni Ensar face à l'afflux de contrebandiers

Le Maroc ferme le poste-frontière de Beni Enzar face à l'afflux de contrebandiers
DR
Le Maroc ferme le poste-frontière de Beni Enzar face à l'afflux de contrebandiers

FRONTIÈRE - De longues files d'un kilomètre pour se rendre à Melilla. C'est l'expérience désagréable qu'on rencontré le mercredi 10 février les personnes souhaitant se rendre en Espagne, comme le rapporte le journal local El Faro. Des sources policières espagnoles ont confié à la publication qu'il s'agissait "d'une décision de la douane marocaine".

Cette initiative aurait été prise par les douaniers du royaume face à un afflux inhabituels de marchands aux portes de l'enclave espagnole, créant ainsi un risque de contrebande. El Faro rappelle que les syndicats policiers espagnols ont récemment noté que le nombre de travailleurs qui passent de la marchandise à la frontière de Beni Ensar a augmenté ces derniers temps.

Les fermetures des postes-frontières, pour bloquer le passage aux contrebandiers ou aux immigrés entre le Maroc et les enclaves de Ceuta et Melilla, sont fréquentes, au grand dam des usagers.

Melilla, forteresse de l'Europe