MAROC
10/02/2016 09h:28 CET

Au Maroc, une grève générale est prévue le 24 février

DEBRAYAGE - L'Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), la Fédération démocratique du travail (FDT) et l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) ont décidé de tenir une grève générale, le mercredi 24 février.

Joint par le HuffPost Maroc, le secrétaire général adjoint de la FDT Larbi Habchi explique que les syndicats ont décidé d'une grève générale en raison "de la non-tenue et du non-respect, de la part du Chef du gouvernement, de ses engagements, notamment concernant la reprise du dialogue social."

Les syndicats refusent, par ailleurs, de discuter des projets de lois relatives à la réforme des retraites déposés par le Chef du gouvernement à la Chambre des conseillers, et exigent que la réforme des retraites soit un point du dialogue social.

"Notre position dans ce sens n'a pas changé: nous demandons à ce que la réforme des retraites soit un point du dialogue social, et, partant, soit discutée dans le cadre de ce dernier", ajoute Larbi Habchi, qui estime que le dépôt des lois relatives à la réforme des retraites est "une fuite en avant du Chef du gouvernement", et précise que "le dossier revendicatif des syndicats ne comporte pas que la réforme des retraites, mais plusieurs autres points relatifs, notamment, à la cherté de la vie et aux hausses des prix."

LIRE AUSSI :