ALGÉRIE
10/02/2016 09h:28 CET | Actualisé 10/02/2016 09h:40 CET

Islam Slimani joueur africain du mois de janvier, selon un sondage de France Football

Islam Slimani, attaquant international algérien du Sporting Lisbonne, club de la première division portugaise de football, a été élu meilleur joueur africain évoluant en Europe du mois de janvier, selon le sondage effectué par le magazine spécialisé France Football.

L'ancien joueur du CR Belouizdad a devancé Cheick Diabaté (Mali) des Girondins de Bordeaux et Hakim Ziyech (Maroc) du FC Twente (Pays-Bas).

Le meilleur buteur en activité de l'équipe nationale (20 buts) a inscrit 8 buts en 5 matchs de suite avec le Sporting depuis le début de l'année 2016. Au classement des buteurs de la "Liga Nos", Slimani, qui est resté muet lors des deux dernières journées, occupe la 2e place avec 16 buts, devancé de 7 réalisations par l'attaquant brésilien de Benfica, Jonas (23 buts).

"C'est mon travail au quotidien et celui de mes coéquipiers en match qui me permettent d'être bon devant le but. Mon métier, c'est de marquer. Cela l'a toujours été depuis le début de ma carrière", a indiqué Slimani dans un entretien accordé à France Football.

Slimani n'a pas tari d'éloges sur son entraîneur au Sporting Lisbonne, Jorge Jesus qui n'est pas étranger aux bons résultats du Fennec.

C'est un coach de niveau mondial. Et je n'exagère pas. Le travail au quotidien avec lui est un réel plaisir. Il nous fait progresser, et ça paye pendant les matches. Parfois, il insiste sur des détails qui peuvent paraître sans importance et subitement, on comprend où il veut en venir. Là, on se dit que tactiquement, c'est un génie", a-t-il déclaré.

S'il a déjà dépassé l'ancien attaquant en termes de réalisations avec l'équipe nationale, Islam Slimani a estimé qu'il est "encore loin de le faire oublier" Rabah Madjer au Portugal. "Ce que je souhaite, c'est surtout continuer à être performant. Et puis, l'objectif est d'aller chercher ce titre de champion du Portugal", a-t-il répondu.

Le Fennec, encore loin du record de Tasfaout Abdelhafid avec la sélection (36 buts), affirme que ce "ce n'est pas quelque chose qui me travaille l'esprit. Ce qui compte, c'est d'être décisif avec l'Algérie comme je l'ai été en Tanzanie (2-2, 14 novembre 2015) avec mon doublé alors que la situation était compliquée pour nous lors de ce tour préliminaire des éliminatoires du Mondial 2018. C'est ce genre de choses qui m'importent. Quand je mets ce maillot, celui de mon pays, je ne pense qu'à une chose: marquer pour mon peuple", a-t-il conclu.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.