MAROC
09/02/2016 07h:11 CET | Actualisé 09/02/2016 07h:11 CET

Nezha Hayat, des bancs de l'ESSEC à la tête de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (PORTRAIT)

Nezha Hayat a entre autres présidé la Commission bancaire de la Confédération générale des entreprises au Maroc (CGEM).
DR
Nezha Hayat a entre autres présidé la Commission bancaire de la Confédération générale des entreprises au Maroc (CGEM).

PORTRAIT – Allons-y franco: Nezha Hayat a plus d’une corde à son arc. Celle qui vient d’être nommée présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), et dont les compétences sont vantées auprès des mastodontes internationaux du secteur financier, voit son parcours professionnel récompensé après avoir réussi à percer dans le domaine très pointu de la finance.

Née en 1963 et diplômée de l'Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) à Paris, Nezha Hayat entame sa carrière en Espagne, où elle chapeaute le département de Corporate Finance à la société de bourse Bravo y Garayalde et succursale de Banco Inversion Marbella.

En 1993, elle rejoint la Banque nationale de Paris en tant que responsable de la clientèle privée internationale et de l'exploitation de la succursale off-shore de Tanger. En 2007, elle intègre le directoire de la Société générale Maroc, alors en charge du pôle gestion privée et institutionnelle.

La présidente de l'AMMC a également présidé la Commission bancaire de la Confédération générale des entreprises au Maroc (CGEM) et siégé au Conseil d'administration de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Première femme à avoir intégré le directoire d'une institution bancaire au Maroc, Nezha Hayat a été choisie, en 2010, parmi les femmes les plus influentes du secteur financier du monde arabe.

Polyglotte (arabe, français, anglais, espagnol), elle est aussi membre fondateur et présidente de Club des femmes administrateurs d'entreprises au Maroc (CFA Maroc), une association à but non lucratif qui œuvre à promouvoir la participation des femmes dans les conseils d'administration des entreprises publiques et privées. La moitié des sociétés cotées dans le royaume ne comptent, en effet, aucune femme dans leur conseil d’administration.

En 2013, Nezha Hayat remporte à Londres un Prix d'Excellence pour son parcours dans le secteur financier et bancaire.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes 8 femmes d'influence de la fonction publique marocaine Voyez les images