ALGÉRIE
08/02/2016 09h:27 CET | Actualisé 08/02/2016 10h:21 CET

L'usine Fertial d'Arzew reprend les exportations d'ammoniac

Archives

L’entreprise algéro-espagnole des Fertilisants Fertial, a reçu le 03 février dernier son autorisation d’exportation d’ammoniac. A l’arrêt depuis le 25 janvier dernier, l’usine de production d’ammoniac d’Arzew n’attendait que l’autorisation d’exportation pour écouler sa production stockée au niveau de l’unité.

"Nous avons reçu cet après-midi l’autorisation d’exportation, les stocks seront écoulés dans les prochaines semaines permettant la reprise progressive de l’activité industrielle", a déclaré le Directeur général de Fertial, Stéphane Dieudé au magazine Jeune Afrique.

Il explique que l’autorisation d’exportation délivrée par le ministère de l’Industrie et des mines concerne 60 000 tonnes, soit "un mois et demi de production".

Aucune conséquence sur les activités de Fertial Annaba

Ce "retour à la normale", ne peut être que de bon augure pour l’autre unité de production d’Annaba, sur laquelle pesaient les menaces de fermeture depuis quelques jours.

L’unité d’Annaba qui emploie 1200 personnes, n’aura donc pas à s’inquiéter, d’autant plus qu’elle exportait le lundi 1er février-avant le dénouement de l’affaire d’Arzew- 11000 tonnes d’ammoniacs.

Fertial qui exporte plus de 80% de ses productions, va ainsi reprendre sa production aussitôt que les quantités d’ammoniacs stockées écoulées.

Créée en 2005 d’une fusion entre l’Algérien Asmidal et le Groupe espagnol Grupo Villar Mir, avec respectivement 34% et 66% du capital, Fertial a lancé un plan d’investissement 2014-2018 de 250 millions d'euros pour la rénovation des usines et l'augmentation des capacités de production d'ammoniac et d’engrais à 1,1 million de tonnes/an à moyen terme.

L'entreprise ambitionne à être le second exportateur après Sonatrach. Selon ses dirigeants Fertial pourrait être une source insoupçonnable de rentrée de devises en ces temps de rarifications des fonds.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.