ALGÉRIE
07/02/2016 19h:10 CET | Actualisé 23/10/2016 23h:28 CET

Le prix Maurice Audin de mathématiques décerné au chercheur algérien Farhi Bakir

DR

Le prix "Maurice Audin" de mathématiques a été décerné au chercheur algérien Farhi Bakir de l’université de Bejaïa, lors d’une cérémonie organisée dimanche à l’université Kasdi Merbah d’Ouargla, en présence des autorités locales, de la veuve et du fils du défunt militant Maurice Audin, a rapporté hier, dimanche 07 février l'APS.

Mathématicien algérien, Farhi Bakir se spécialise dans la Théorie des Nombres.Il a obtenu son doctorat de mathématiques à l'Université Paris VI en 2003. Sa thèse portait alors sur les approximations diophantiennes sur les groupes algébriques commutatifs, précise-t-il sur son site Internet.

M. Farhi Baki produit depuis 2005 des travaux sur le petit commun multiple de"suites de nombres entiers". ainsi que sur les séries de Kempner.

LIRE AUSSI :

Maurice Audin, un brillant mathématicien mort pour l'Algérie : son pays

Ses articles, parus dans des revues scientifiques internationales et ses travaux sont disponibles sur son site Internet. Pierre Audin, fils du défunt, a remis ce prix au chercheur algérien en reconnaissance à ses efforts de recherches en arithmétique. Il s’est dit "fier de décerner ce prix qui revêt une importance en Algérie", lors de la cérémonie de la remise, tenue en marge de la 10ème édition du séminaire sur les mathématiques analytiques et ses applications.

Ce qui reflète "la profonde coopération entre l’Algérie et la France dans le domaine de la science, du savoir et du développement des mathématiques".

Tenant à cette occasion à rappeler que "le défunt Maurice Audin est un mathématicien algérien", Pierre Audin a émis le voeux de voir se raffermir les relations d’amitié entre les deux pays. Le but est de promouvoir le travail conjoint en mathématiques, en permettant aux chercheurs des deux rives de la Méditerranée d’échanger leurs expériences dans le domaine, une manière en soi de pérenniser la mémoire de son père.

Concernant la remise, tous les deux ans, de ce prix par la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT) au ministère de l’enseignement supérieur, avec le concours de l’institut français Henri Point-Carré, aux lauréats des mathématiques algériens et français, le représentant de la DGRSDT a situé cette initiative au titre de la généralisation des sciences et l’encouragement des étudiants, enseignants et chercheurs algériens à déployer d’avantage efforts dans le domaine de la science et du savoir.

"Cette initiative fait partie des efforts du ministère de l’enseignement supérieur visant à promouvoir les sciences et le secteur de l’enseignement supérieur", a précisé Tahar Sahraoui, ajoutant que "le choix de Ouargla pour abriter cet évènement traduit le développement de cette institution en tant que pôle de recherche scientifique, à la faveur de divers projets dont elle dispose, dont les laboratoires de recherche et autres structures nécessaires.

Mis sur pied par l’université d’Ouargla, le 10ème séminaire des mathématiques analytiques et ses applications, regroupe des enseignants et chercheurs de différentes institutions du pays, de France et du Maroc.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.