ALGÉRIE
07/02/2016 08h:49 CET | Actualisé 07/02/2016 12h:24 CET

La loi portant révision constitutionnelle adoptée à une majorité écrasante

APS

Sans surprise, le projet de la révision constitutionnelle, initié par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a été adopté par 499 des 517 parlementaires présents au Palais des Nations ce 7 février.

Seuls deux parlementaires se sont ouvertement opposés au texte alors que 16 autres se sont abstenus.

Le Parlement a été convoqué samedi dernier par le chef de l'Etat pour une session extraordinaire avec un seul point à l'ordre du jour, portant sur le projet de révision de la Constitution.

517 parlementaires ont répondu présents alors que le FFS avait déjà annoncé le boycott de cette session extraordinaire.

Les parlementaires des deux Chambres ont adopté à l'unanimité le projet de Constitution qui contient 74 amendements et 38 nouveaux articles dans sa globalité.

La session s'est déroulée en plénière sous la présidence du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, en sa qualité de président du Parlement, conformément à la loi fixant l'organisation et le fonctionnement des deux Chambres du parlement.

Le chef de la chambre haute a suivi l'annonce du résultat du vote des parlementaire, par la lecture immédiate d'une lettre de remerciements du chef de l'Etat faisant l'éloge de la "sagesse" qui a prévalu et annonçant "le début d'une nouvelle ère".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.