ALGÉRIE
07/02/2016 10h:57 CET | Actualisé 07/02/2016 10h:57 CET

L'héroïsme des moudjahidates à travers le documentaire de Yamina Bachir-Chouikh "Hier, aujourd'hui et demain"

libre de droits

La réalisatrice Yamina Bachir-Chouikh a présenté vendredi soir au public de la cinémathèque son film documentaire historique "Hier, aujourd'hui et demain", en compétition documentaire pour la 6ème édition des journées cinématographiques d’Alger.

Ce nouveau film documentaire, relate les aspects de l’engagement de la femme Algérienne pendant la guerre de libération nationale.

Yamina Bachir-Chouikh met en scène à travers des témoignages, le parcours des Moudjahidates, marqué par de grands faits historiques.

Devenue adultes dés l’enfance certaines de ces femmes, ont pris conscience de la colonisation de manière brutale. Dans ce documentaire de 105 minutes elles témoignent des répressions qu’elles ont subies.

Hassiba Benyelles et Toumya Laribi dite Baya El Kahla reviennent sur l’humiliation qu’elles subissaient à l’école et qui les ont contraints de quitter l’école très jeunes. Hassiba Benyelles n’avait que 11 ans lorsqu’elle a quitté l’école.

Ces injustices ont été à l’origine de cette volonté de militer pour la liberté. Un engagement souvent au détriment de leur vie familiale, et à l’encontre de la volonté de leurs époux ou parents.

Nassima Hablel et Lucette Hadj Ali, quant à elles, se souviennent des massacres du 8 mai 1945. Cette date qui reflète l’atrocité de la colonisation a été l’élément déclencheur de cette prise de conscience.

La réalisatrice rend hommage aux « formes » de ce militarisme féminin, à travers des photos des archives.

Ne prenant compte d’aucun enjeu, elles ont posé des bombes, hébergé des combattants, caché des armes et des médicaments…etc.

Animées par un seul objectif, une Algérie libre, elles ont mené leur combat jusuq’au bout.

Yamina Bachir-Chouikh est parti à la rencontre de ces braves femmes dont l’histoire est intimement liéé à celle de l’Algérie, afin d’interroger leur mémoire, que gardent- elles de ce passé?

Quel regards posent-elles sur ce présent et comment voient-elles l’avenir de la femme algérienne?

Les 6ème Jca se poursuivront jusqu’au 8 février avec encore au programme la compétition du court métrage algérien qui compte une dizaine d’œuvres et la catégorie du Prix de l’Union arabe des associations de cinéma.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.