MAROC
05/02/2016 12h:15 CET | Actualisé 05/02/2016 12h:17 CET

Les pays touchés par le virus Zika mais qui n'autorisent ni avortement ni contraception (CARTE)

SANTE - L'ONU a demandé vendredi 5 février aux pays touchés par le virus Zika d'autoriser l'accès des femmes à la contraception et à l'avortement. Le virus est soupçonné de provoquer des malformations congénitales.

Le Haut commissariat aux droits de l'Homme a en particulier visé les Etats d'Amérique du Sud, qui ont conseillé aux femmes d'éviter de tomber enceintes à cause du risque posé par Zika mais dont beaucoup n'autorisent pas l'avortement (sauf dans des cas extrêmes comme le viol ou l'inceste) et où l'accès à la contraception est limité.

"Comment peuvent-ils demander à ces femmes de ne pas tomber enceintes, mais ne pas leur offrir la possibilité d'empêcher la grossesse?", s'est demandé la porte-parole de l'ONU Cecile Pouilly devant la presse. Retrouvez ci-dessous les pays touchés par le virus mais où la contraception et l'avortement sont limités, voire interdits (cliquez sur les étoiles pour afficher la situation pays par pays) :

LIRE AUSSI:

Galerie photoCe que vous devez savoir sur le virus Zika Voyez les images