05/02/2016 09h:16 CET | Actualisé 05/02/2016 11h:12 CET

L'Union Européenne ne va pas revoir son accord avec le Maroc sur l'importation de tomates

L'Union Européenne ne va pas revoir son accord avec le Maroc sur l'importation de tomates
AFP
L'Union Européenne ne va pas revoir son accord avec le Maroc sur l'importation de tomates

AGRICULTURE - La situation aurait pu empirer pour les agriculteurs marocains. Alors que le réchauffement des températures en Europe fait que la production est devenue plus importante dans les pays importateurs, au grand dam des producteurs marocains, le président de la commission européenne de l'agriculture Phil Hogan a annoncé que l'UE ne comptait pas revoir son accord avec le Maroc au sujet de l'importation de tomates.

C'est l'agence Europa Press qui rapporte les propos que Mr Hogan a tenu auprès de journalistes: "Nous n'avons aucun plan pour réviser notre accord avec le Maroc en relation avec les tomates ou d'autres produits".

LIRE AUSSI: Les temps sont durs pour les tomates et les agrumes marocains

Il a également souligné que l'accord avec le royaume "ne nécessite pas une révision automatique tous les cinq ans" et que sa mise en place "dépend des institutions marocaines et européennes".

Les agriculteurs espagnols en colère

Fin janvier, la COAG (Coordination des Organisations d'Agriculteurs et d'Eleveurs) d'Andalousie avait appelé l'Union Européenne à prendre "des mesures urgentes" face à l'augmentation de l'importation de tomates qui contribue, selon elle, à "l'effondrement du marché communautaire".

De leur côté, les producteurs de tomates dans les îles Canaries ont connu une chute des exportations de tomates de 82% en 15 ans. Ces derniers estiment que la compétitivité avec le royaume leur a porté préjudice, en partie à cause du coût du travail, jugé beaucoup moins important au Maroc qu'en Europe.

LIRE AUSSI: Sécheresse: Le Maroc va indemniser les agriculteurs touchés

Galerie photo Les produits du terroir marocain Voyez les images