TUNISIE
04/02/2016 13h:44 CET | Actualisé 04/02/2016 14h:50 CET

Tunisie: Quand certains revendiquent du travail...et une baisse du prix de l'alcool

رسالة لحكام البلاد من فريانة القصرين:والله كلنــا ذئاب و الشوا...

رسالة لحكام البلاد من فريانة القصرين:والله كلنــا ذئاب و الشوارع هي الفيصل بيننا و بينكم

Posté par ‎Jaw gsarnia* الصفحة الرسمية *‎ sur mercredi 3 février 2016

"Essebsi a augmenté le prix de l'alcool pour les pauvres et le fait baisser pour les riches! Nous les pauvres, on n'a rien, ni de quoi vivre, ni alcool (...) Baissez au moins le prix de l'alcool, qu'on se saoule pour oublier la misère qui nous crève", a lancé cet homme qui se dit "chômeur" à l'adresse du président de la République et des "politiciens", dans une vidéo publiée par la page Facebook dédiée à Kasserine, "Jaw Gsarina".

Dans cette ville, des heurts entre manifestants et forces de l'ordre ont éclaté après le décès d'un jeune chômeur.

L'homme fait référence à la baisse du prix de l'alcool fort tandis que ceux de la bière et du vin, boissons plus populaires, sont en hausse constante depuis plusieurs années. L'alcool fort ne représente que 4% de la consommation globale des Tunisiens alors que la bière arrive en tête avec 68% suivie par le vin, 28% selon les statistiques de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur la consommation de l'alcool en Tunisie.

Le taux de la taxe sur "les boissons alcoolisées de luxe" a été baissé de 648% à 50% pour le Whisky, la Vodka et le Cognac, et de 395% à 50% pour le Gin, selon la loi de finances de 2016.

Selon une étude de l'OMS en 2015 sur la consommation d'alcool dans les pays arabes, la Tunisie arrive 2ème dans le classement des pays qui consomment plus d’alcool. 26.2 litres, c'est la consommation moyenne du Tunisien par an.

Quel lien entre mal-être et hausse de la consommation de l'alcool

"Donnez-nous au moins quelque chose qui nous fasse oublier que nous ne sommes pas des citoyens dans ce pays", a martelé l'homme de la vidéo.

Zine El Abidine Ennaifer, psychiatre, contacté par le HuffPost Tunisie pour commenter cette vidéo, affirme que "l'alcool a une fonction anxiolytique pour les personnes qui vivent sous stress ou souffrant d'anxiété ou de dépression. Le lien entre hausse de la consommation de l'alcool et le mal-être général est réel".

"Le mal-être favorise des conduites addictives telle que la consommation de produits euphorisants. La consommation de l'alcool ou autres substances diminue le stress et procure une joie même si l'effet est passager", a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI:

Interdire la vente d'alcool aux Tunisiens: Quand des circulaires ont plus de poids que la Constitution

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.