04/02/2016 12h:05 CET | Actualisé 04/02/2016 12h:05 CET

Le régime de l'auto-entrepreneur de nouveau renforcé

Mohamed Boussaïd, ministre de l'Economie et des finances.
DR
Mohamed Boussaïd, ministre de l'Economie et des finances.

ENTREPRENEURIAT – La loi sur le régime de l’auto-entrepreneuriat se précise. Une convention de partenariat portant sur la mise en œuvre de ce texte a été signée entre le président du groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM), Tariq Sijilmassi et le directeur général (DG) de Barid Al Maghrib, Amin Benjelloun Touimi.

Cet accord vise à déployer le programme de l’auto-entreprenariat et renforcer la stratégie du groupe CAM dédiée à la promotion de la Très petite entreprise (TPE), notamment en milieu rural sur des activités commerciales, industrielles, artisanales et de services, a indiqué ce jeudi 4 février le CAM dans un communiqué.

L'organisme gestionnaire du registre national de l'auto-entrepreneur donne par ailleurs au groupe Crédit Agricole du Maroc l'accès à sa plateforme informatique. Une disposition qui lui permettra de procéder aux inscriptions des auto-entrepreneurs au niveau de son réseau d'agences bancaires, peut-on lire plus loin.

Un projet déjà entamé

Initié par le Ministère de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique en concertation avec Bank Al Maghrib et le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM), ce nouveau statut de l'auto-entrepreneur entend répondre à la réalité économique et socio-culturelle de la population ciblée en lui permettant de s'ouvrir sur le marché.

Une ambition qui devrait se concrétiser à travers la simplification des procédures administratives et fiscales et en assurant aux entrepreneurs une couverture sociale.

En octobre 2014, le Maroc avait déjà simplifié les procédures pour lutter contre l’informel dans le cadre de la création des petites entreprises. Parmi ces mesures, les déclarations fiscales et le paiement des impôts et des cotisations sociales qui se feront aux guichets de Poste Maroc, ou encore la fin de l'obligation de détenir un local (bureau ou atelier) pour domicilier son activité.

La convention Crédit Agricole-Barid El Maghrib s’applique dans le cadre de la convention-cadre de partenariat pour l'accompagnement du projet Auto-entrepreneur, signée en juillet 2015 entre le Ministère délégué chargé des Petites entreprises et de l'intégration du secteur informel, le GPBM et l'Association professionnelle des sociétés de financement (APSF).

LIRE AUSSI: Auto-entrepreneuriat: Le Maroc simplifie les procédures pour lutter contre l'informel

Galerie photo Les 10 hauts fonctionnaires les plus puissants du Maroc Voyez les images