04/02/2016 10h:42 CET | Actualisé 04/02/2016 11h:11 CET

Fonds d'aide américain au Maroc: Le second volet du Millenium Challenge approuvé par le gouvernement

Le Premier ministre Abdelilah Benkirane en compagnie de Dwight L. Bush, ambassadeur des Etats-Unis au Maroc.
DR
Le Premier ministre Abdelilah Benkirane en compagnie de Dwight L. Bush, ambassadeur des Etats-Unis au Maroc.

CROISSANCE – Baptême de feu pour le deuxième volet du Millenium Challenge. Le projet de loi 05-16, qui comprend un article relatif au Compact II de la MCC (Millenium Challenge Corporation), a été adopté par le Conseil du gouvernement mercredi 3 février. L'initiative s'inscrit dans le cadre d’une convention bilatérale conclue le 30 novembre dernier entre le Maroc et les Etats-Unis.

Une signature qui scelle l'engagement de la MCC à accorder un don de 450 millions de dollars au pays. Le gouvernement marocain ajoute lui aussi sa pierre à l’édifice à travers une participation chiffrée à 67,5 millions de dollars en tant que seuil minimum (soit 15% de la contribution américaine), a déclaré le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi lors d’un point presse tenu à l’issue du conseil.

Sous la houlette du Congrès américain, la Millenium Challenge Corporation est un organisme gouvernemental impulsé par les Etats-Unis en 2004. L'objectif est de réduire la pauvreté dans le monde à travers l'augmentation de la croissance économique durable dans une vingtaine de pays en voie de développement, répartis sur plusieurs régions du monde (Afrique, Moyen-Orient, Amérique centrale, Asie du sud-est).

L’organisme veille également à la gestion du segment financier des différents comptes du Millénaire (Millennium challenge accounts).

Education et secteur foncier

Le financement de la charte se tourne vers deux projets: "Education et formation pour l'employabilité des jeunes" et "Productivité du foncier".

Le premier concerne l’enseignement secondaire collégial et qualifiant d’une part, et la formation professionnelle d’autre part. L’objectif est d’élaborer un modèle intégré pour rehausser le niveau d’une centaine d’établissements scolaires implantés dans trois régions.

En matière de formation professionnelle, le projet veut améliorer l’employabilité des jeunes à travers l’application de certaines réformes préconisées par la stratégie nationale de la formation professionnelle. Parmi elles, celles relatives à la révision du système de financement et de gestion de la formation professionnelle par le biais de partenariats entre secteurs public et privé.

Le projet "Productivité du foncier" devrait quant à lui augmenter la productivité du foncier destiné aux secteurs industriel et agricole. Comment? En appuyant les mesures gouvernementales pour moderniser et renforcer les cadres juridique et institutionnel, et améliorer la coordination entre les différents acteurs du secteur foncier.

Un premier programme d’aide (Compact I) avait déjà été accordé au Maroc par la Millenium Challenge Corporation entre 2008 et 2013, doté d’un budget de 697,5 millions de dollars. Un programme qui avait ciblé des secteurs à fort potentiel tels que l’agriculture, l’artisanat et la pêche artisanale.

Plus de 69.000 personnes, dont 68% de femmes, avaient bénéficié d’une activité d’alphabétisation fonctionnelle.

LIRE AUSSI: Maroc: Un fonds d'investissement pour établir des passerelles au sein du paysage artistique africain

Galerie photo Ces Marocains qui cartonnent aux Etats-Unis Voyez les images