03/02/2016 07h:08 CET | Actualisé 03/02/2016 15h:33 CET

Les premières images du TGV marocain

Les premières images du TGV marocain
DR
Les premières images du TGV marocain

TRANSPORT - Les essais dynamiques du premier train à grande vitesse ont commencé il y a une douzaine de jours. La première rame testée, qui avait été acheminée en juin dernier à l'atelier de maintenance des trains à grande vitesse à Tanger, depuis l'usine Alstom d'Aytré en Gironde en France, a été repeinte aux couleurs du drapeau rouge et vert.

Pour ces essais dynamiques, le train a parcouru le trajet Tanger-Kenitra sur la voie classique à 160 km/h. Les tests à grande vitesse (320 kilomètres) commenceront dans les prochains jours, apprend-on auprès de l’ONCF.

Le premier TGV marocain "a été équipé d'un laboratoire à bord, constitué d'instruments de mesure pour pouvoir effectuer les différents essais dynamiques qui seront opérés sur la ligne classique entre Tanger et Casablanca et qui s'étaleront sur plusieurs mois", avait souligné l’Office national des chemins de fer (ONCF) dans un communiqué.

tgv

Sur les douze rames achetées chez Alstom, cinq ont déjà été livrées à l'établissement public marocain. Elles ont toutes été montées à l’atelier de Tanger, inauguré en septembre 2015 par le roi Mohammed VI et le président français François Hollande. "Chaque rame pourra accueillir 533 voyageurs, dont 121 en première classe", a souligné lors des essais Said Nassiri, directeur de projet de la LGV (ligne à grande vitesse).

Selon nos informations, les travaux de construction des cinq futures gares qui seront desservies par le TGV marocain, seront lancés par le roi Mohammed VI dans les prochains jours. Montant de l’investissement pour les nouvelles gares de Tanger, Casa Voyageurs, Rabat Agdal et Kénitra: 2,16 milliards de dirhams.

Initialement prévu pour fin 2015, le TGV marocain dont l'exploitation fait l'objet d'un partenariat entre la SNCF en France et l'ONCF sera livré au premier semestre 2018. La raison de ce retard? "Des difficultés dans les procédures d'expropriation du foncier", selon l’ONCF.

Mobilisant une enveloppe estimée à 20 milliards de dirhams, le premier TGV marocain doit dans un premier temps permettre de relier Tanger à Casablanca, distantes de 350 km, en 2h10 contre 4h45 aujourd'hui.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Le projet de ligne à grande vitesse (LGV) Voyez les images