ALGÉRIE
02/02/2016 10h:43 CET | Actualisé 02/02/2016 10h:57 CET

Procès Sonatrach1 : Mohamed Meziane condamné à 5 ans de prison avec sursis

DR

Le tribunal criminel près la cour d’Alger a rendu son verdict aujourd'hui concernant les 19 accusés poursuivis dans le cadre du procès Sonatrach1. L’ex-PDG du groupe Sonatrach, Mohamed Meziane a été condamné à une peine de 5 ans de prison avec sursis et 2 millions DA d’amende.

Une peine de prison de 6 ans assortie d’une amende de 2 millions de DA a été prononcée contre Al Ismael Djaafar, directeur de Contel Algérie et Redha Meziane, fils de l’ex-PDG Mohamed Meziane, Conseiller de Saipem Contracting Algérie dans le projet de GK3 et impliqué dans les contrats de sécurisation du siège de Sontrach de Gharmoul avec l’entreprise allemande de sécurité et télésurveillance avec Funkwerk Palletac et Yazid Elyas Moghraoui, accusé de blanchiment d’argent.

Bachir Fawzi Meziane, actionnaire dans Contel Algérie et le consultant financier et El Hachemi Maghraoui ont été condamnés à 5 ans de prison et 1 million de DA d’amende.

Une peine de 5 ans de prison et 500.000 DA d’amende a été prononcée à l’encontre de l’ancien vice-président de Sonatrach chargé des activités en amont, Belkacem Boumediene alors que Mme Nouria Meliani, responsable du bureau d’études CAD ayant remporté le projet de réhabilitation du siège de Sonatrah, rue Ahmed Ghermoul à Alger a écopé de 18 mois de prison avec sursis.

Le tribunal a, par ailleurs, prononcé une peine de 4 millions d’amende à chacune des quatre entreprises mises en cause dans l’affaire, à savoir : Contel Algérie, Funkwerk Palletac, Le holding Contel Funkwerk Algérie et Saipem Contracting Algérie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.