MAROC
02/02/2016 15h:09 CET | Actualisé 02/02/2016 15h:09 CET

Au Maroc, une femme attaquée à l'eau bouillante par son mari car elle refusait la polygamie

DR

FAITS DIVERS - De l'eau en ébullition au visage parce qu'elle refusait que son mari prenne une deuxième épouse. C'est le triste sort qu'a connu en fin de semaine dernière cette femme originaire de la province de Sidi Slimane, dont se fait aujourd'hui l'écho le journal Al Ahdat Al Maghribiya.

Mariée depuis trente ans, la victime a déclaré que son mari lui avait jeté de l'eau bouillante au visage avant de la frapper après qu'elle a refusé que ce dernier épouse sa maîtresse. Il avait été pris en flagrant délit d'adultère.

Le procès pour l’infidélité de son mari était sur le point d'avoir lieu, mais la femme a finalement retiré sa plainte suite aux pressions exercées par sa famille, selon la même source.

Près de 38.318 cas de violence ont été enregistrés en 2014 au Maroc, selon le 7e rapport annuel de l'Observateur marocain des violences faites aux femmes "Oyoune Nissaiya", dévoilé en décembre dernier.

Selon la Fédération de la ligue démocratique des droits des femmes (FLDDF), plus de 6 Marocaines sur 10 ont été victimes de violences conjugales, soit un peu plus de 6 millions de femmes.

Des projets de loi visant à criminaliser le harcèlement sexuel et la violence faite aux femmes ont été présentés ces dix dernières années, mais restent souvent bloqués.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Les meilleurs et les pires pays pour les femmes selon le Forum économique Mondial Voyez les images